L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Forum indépendant d'analyse et d'opinion pour un débat libre sur l'Europe
Tribune

Le refus 24/06/2009

Gifle ? Camouflet ? Affront ? Comment qualifier l'humiliant désaveu qu'ont subi, le 7 juin, les partisans de l'intégration européenne ? Avec une moyenne de 56,8%, l'abstention bat un nouveau record ; elle obtient la majorité absolue dans exactement les deux tiers des vingt-sept Etats-membres. La tendance souffre si peu d'exceptions que l'UE dessine ainsi un réjouissant paradoxe en parvenant à unifier les peuples européens sur un - et un seul - point : contre elle. Ce véritable refus constitue un nouveau tremblement de terre politique. Le fait qu'il ait été attendu et annoncé ne doit pas masquer sa profondeur....
Le libre-échangisme doctrinaire s’habille des concepts du libre échange traditionnel pour faire croire qu’il travaille au service de tous. Pure manipulation.Une économie au service de l’homme, c’est d’abord une économie qui reflète la centralité de la personne en obéissant aux orientations données par chaque membre de la société, selon deux procédures qui se complètent et se limitent mutuellement : d’un côté le marché, qui fonctionne par échange de droits de propriété déterminant des prix, de l’autre l’État démocratique qui intervient pour faire prévaloir le bien commun lorsque sa détermination par les prix n’est pas...
A Bruxelles le 1er Mars, Nicolas Sarkozy a déclaré : "Je n’ai jamais cru au protectionnisme, jamais. ... donc si vous voulez me dire ... est-ce que c’est un gros mot ... oui, c’est une mauvaise idée". Est-ce à dire que l'idée qu'un pays, un ou des groupe(s) de pays adoptent des instruments de protection serait non seulement économiquement mais aussi moralement condamnable ? Se "protéger", un gros mot ? Le dictionnaire Larousse est formel. A "protéger", il indique "du latin "protegere" : mettre quelqu'un, quelque chose à l'abri d'un dommage, d'un danger. (Le store nous protège du soleil. Le vaccin protège contre...
Lors du sommet des 3 et 4 avril à Strasbourg, la France réintégrera officiellement l'OTAN. S'opposant à cette "décision surprenante" qui contredit "l'intuition fondatrice" du général de Gaulle, Philippe de Villiers livre son analyse dans deux différentes tribunes publiées par Le Figaro et Valeurs Actuelles. Le leader du "non" à la Constitution européenne en profite pour égratigner une nouvelle fois le traité de Lisbonne qui la recycle, dont plusieurs dispositions exigent que la future défense européenne soit "compatible" avec l'OTAN. "Ce ralliement traduit la dérive d'une large élite politique française qui n'a plus...
La réunion du G 20 a décidé d’utiles orientations de régulation financière, mais elle n’a rien dit de la crise fondamentale, celle des relations économiques internationales, qui mine la stabilité des pays, développés ou non. Sans solution à cette crise, les autres mesures resteront inefficaces, ou d’effet provisoire. Si l’on veut vraiment progresser, il faut lever le malentendu sur le libre échange, que les profiteurs de la mondialisation sauvage ont réussi à détourner de son sens pour mieux pérenniser leurs lucratives affaires au détriment des peuples (I). Nous devons remettre l’économie au service de l’homme, et les...
Décidément, le gaullisme n'est plus ce qu'il était. Il est loin le "vive le Québec libre !" lancé le 24 juillet 1967 par le Général de Gaulle à Montréal. Le 2 février dernier au Québec, le Président français a commis une belle bourde. Sortant de son texte, il n'a pas trouvé de mots assez durs pour stigmatiser nos cousins francophones d'Amérique : "sectarisme", '"enfermement" et "détestation" supposée de leur "voisin". L'affaire qui a provoqué un tollé au Québec, choquant même les élus et la presse fédéralistes, n'a pas fait une ligne dans la presse française. Le lendemain devant le Sénat, Nicolas Sarkozy faisait machine...
« PIGS »: c’est ainsi que les Anglo-saxons, indécrottablement perfides, désignent l’ensemble constitué par le Portugal, l’Italie, la Grèce et l’Espagne (“Spain”). Quatre pays méditerranéens de la zone Euro, qui aujourd’hui traversent une bien mauvaise passe. Le soi disant ”Euro protecteur” sera-t-il la prochaine bulle à éclater ? Vérité en deçà de la Manche, erreur au delà 30 décembre 2008: la livre sterling atteint un niveau historiquement faible par rapport à l’Euro, frôlant la parité, avant de remonter significativement. Les médias français pleurent des larmes de crocodile: la livre sterling est devenue “la...
Voici un bilan de l’action de Nicolas Sarkozy pendant la période de présidence de la France à la " tête " de l’Europe, bien que ce dernier ait inventé le poste de président de l’Europe, sans rapport avec la réalité ni le bien fondé juridique ni historique. Autant vous le dire tout de suite, pour moi le seul succès de taille est celui de la communication du Guide des Frances et Navarres, et pendant quelques mois de l’Europe et une courte période du Monde. Il a réussi à faire de lui l’image de celui qui, actif et agissant, aurait été présent en Europe et l’aurait fait parler d’une seule voix. Autant dire aussi que je ne...
Stupéfiant aveu du Président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker, qui constate rien de moins que l'échec de l'Euro : "Il est vrai que dix ans après l'introduction de l'euro on constate que cette zone euro présente un point faible : son faible potentiel de croissance". (le Figaro (12/01) Pour l'économiste Jacques Sapir, "la transformation radicale de l’Euro d’une monnaie unique en une monnaie commune pourrait éviter que les tensions internes induites par le processus d’eurodivergence n’atteignent un point de rupture. Le statu-quo actuel est certainement l’option la plus dangereuse économiquement (...) Les partisans les...
Tout ce que les europhiles décrivent comme bénéficiaires de la globalisation moderne et composants nécessaires du progrès – l’industrie, les affaires, les voyages, la technologie, la science, l’art – est l’apanage de la chape de nantis qui coiffe la société. Le charbon et l’acier appartiennent aux grands producteurs, les affaires se mènent entre compagnies géantes, l’euro facilite les déplacements si l’on a l’argent pour voyager, la science et la technologie sont réservées à ceux qui peuvent s’en servir, même l’art se limite à une fraction de privilégiés doués de talent. Certes, on peut admettre que c’est cette...
Face à la crise qui se développe aujourd’hui, la combinaison du protectionnisme et d’un retour à des systèmes de contrôle sur les capitaux, de manière à stabiliser la convertibilité des monnaies sur la base des seules transactions commerciales de biens et services, apparaît comme la base de toute...
Au moment où la France pousse à franchir une nouvelle étape de l'intégration supranationale avec le traité de Lisbonne et achève une présidence de l’Union marquée par la crise financière, «Marianne» a demandé à Hubert Védrine* et au philosophe Pierre Manent** d’évaluer la solidité de la construction européenne face au...
Une "union sans cesse plus étroite". Voilà l'objectif explicite que poursuivent les gouvernements de gauche et de droite ayant signé les traités européens actuels jusqu'à celui de Lisbonne. L'union pour l'union qui, à force d'être étroite, tend inévitablement à la substitution de la diversité nationale et culturelle...
Le plan Paulson de 700 milliards a été modifié et voté par le Congrès Américain, comme le sera le plan Sarkozy devant le Parlement. Quoi de plus normal ? Mais des sommes encore plus importantes sont engagées sans réel contrôle, par les banques centrales, du fait de leur indépendance. Comment les...
La crise financière que nous venons de vivre s’est greffée sur une crise plus vaste et plus profonde, celle des économies développées minées par les perversions d’un échange international sans régulation. Devant la faiblesse de la croissance et l’érosion du pouvoir d’achat des plus...
Le président de la République, dans son discours de Toulon, n'a pas sous-estimé la gravité de la crise. Mais il l'a réduite à la logique du capitalisme financier. Certes, il a eu raison de flétrir les excès de la titrisation qui a déresponsabilisé les banques, mais il n'a pas dit qui a encouragé...
Sortons de l'eurobéatitude : on peut quand même être pour l'Europe et faire le détail de la facture. Avec la récession qui guette notre économie, c'est la moindre des choses. Jusqu'à 2013, la France aura versé chaque année à Bruxelles 19,3 Mds, puis récupéré 12,8 Mds. Notre pays retrouve ainsi en...
"La France est le cœur battant de l'Europe. Et la France peut être la clef de voûte de la construction de l'avenir de l'Europe. En l'Irlande, les hommes de l'ombre s'efforcent depuis Bruxelles d'étouffer la voix du dernier peuple libre, dont les citoyens furent les seuls d'Europe à avoir...
1 ... « 5 6 7 8 9



LE LIVRE DU MOIS - L’Union européenne est devenue la première source du droit dans chacun des États membres. Etudiants, juristes, citoyens : vous ne pouvez plus l'ignorer.

Séguin visionnaire : réécouter son fameux discours de 1992