Justice for French Touch: The essential tracks from the Gallic movement

Jean Delaunay

Justice for French Touch : les morceaux incontournables du mouvement gaulois

A l’occasion de la sortie du premier album du duo électro français Justice depuis plus de sept ans, voici un compte à rebours des chansons incontournables de la French Touch.

Aujourd’hui sort ‘Hyperdrama’, le nouvel album du duo électro français Justice – leur premier disque depuis plus de sept ans.

Après en avoir écouté une partie, c’est un retour à la forme bienvenu, avec quelques accroches sur mesure qui montrent que le groupe a toujours ce qu’il faut, même si les moments aléatoires de house française réduite de l’album peuvent décevoir les premiers fans de Justice et du plus heavy. beats présents sur leur meilleur album – « Cross » de 2007.

Pourtant, cela semble être leur œuvre la plus forte depuis leurs débuts, et le retour très attendu de Gaspard Augé et Xavier de Rosnay signale que malgré la retraite des Daft Punk en 2021, la French Touch n’est pas morte.

Principalement définie par sa situation géographique, par opposition à l’adhésion à un son spécifique, la forme d’EDM européenne des années 90, menée par Daft Punk, Étienne de Crécy, AIR, Cassius et bien d’autres, couvrait divers genres – de la house à la dance. , électro, disco old school au jazz et beaucoup d’échantillonnage glorieux.

Depuis Thomas Bangalter de Daft Punk et ses morceaux pour son label Roulé – parmi les premiers exemples de French Touch – jusqu’aux morceaux plus récents de m83, Duck Sauce et Phoenix, la popularité du son gaulois a décliné depuis les années 90 et 2000, mais reste attachante. mijote.

Voici notre sélection (non exhaustive) des chansons phares de la French Touch pour vous mettre dans l’ambiance avant (et après) de donner quelques tours à « Hyperdrama » de Justice.

10) Bob Sinclar – Gym Tonic (1998)

Christophe Le Friant alias : Bob Sinclar, du nom du super espion incarné par Jean-Paul Belmondo dans l’une des plus grandes comédies françaises de tous les temps Le Magnifique, est un nom incontournable de la French Touch. Coproduit par Thomas Bangalter de Daft Punk, le morceau est devenu un succès grâce à ses échantillons disco parfaitement calibrés et est reconnu par beaucoup pour avoir popularisé la French Touch de la house music. Sinclar a continué à sortir plusieurs succès ringards comme « The Beat Goes On » et « Love Generation » – mais il n’a jamais battu « Gym Tonic », qui a également utilisé une vidéo d’entraînement de Jane Fonda pour la promotion.

9) Phoenix – Si jamais je me sens mieux (2000)

Les rockers versaillais Phoenix, proches de la French Touch, ont connu un énorme succès international au fil des années, et leur premier album peut être considéré comme faisant partie du mouvement, avec leur électro douce penchant davantage vers la pop (avec quelques samples du musicien de jazz japonais Toshiyuki Honda). Ils ont travaillé avec le légendaire mixeur/producteur Philippe Zdar (plus d’informations sur lui dans un instant) au Motorbass Studio pour enregistrer leur premier LP ‘United’, un joyau accrocheur et sophistiqué qui a été quelque peu injustement éclipsé au fil des années par le plus les sons new wave de « Wolfgang Amadeus Mozart » et de leur plus récent album « Alpha Zulu ».

8) Démon contre Heartbreaker – Tu es mon high (2000)

Le producteur français de musique électro Demon a connu un grand succès avec son premier album « Midnight Funk » – grâce au titre « You Are My High », qui samplait les chansons « You Are My High » et « Oops Up Side Your Head » de The Gap Band. . Il fusionnait le R&B et le funk, et une partie de son succès monumental était dû au clip, qui présentait un gros plan bécotant qui rappelait à tout le monde que la French Touch pouvait être prise très littéralement. Le clip a été banni de la télévision – ce qui, comme vous pouvez l’imaginer, n’a fait que renforcer la popularité du morceau.

7) M. Oizo – Flat Beat (1999)

Cette pièce instrumentale de M. Oizo – alias : le cinéaste surréaliste Quentin Dupieux – marque le début de Fat Eric, le personnage en peluche jaune et glacé qui savait se balancer au rythme du rythme. Et fumer des saucisses. « Flat Beat » est un morceau contagieux, dont les rythmes syncopés ont continué à promouvoir Levi’s et à remporter un énorme succès commercial. La vidéo a été réalisée par Dupieux et le morceau a dominé les charts dans toute l’Europe, atteignant la deuxième place de l’Eurochart Hot 100. Étrangement, les charmes de Flat Eric n’ont pas eu autant de succès en France qu’au Royaume-Uni, où il est resté au numéro 1. un pendant des semaines. Merde alors!

6) Modjo – Lady (Écoutez-moi ce soir) (2000)

Tout un hymne de la French Touch, celui-là. Le morceau entraînant incarne à peu près le mouvement intemporel, une chanson qui a échantillonné « Soup For One » de Chic et qui s’est démarquée par ses sons de basse groovy mais doux. C’est le seul grand succès du groupe, et trois ans après sa sortie, le duo Romain Tranchart et Yann Destal se séparent. Dommage.

5) Saint-Germain – Rose Rouge (2000)

Ludovic Navarre, sous le nom de St Germain, était déjà connu du public français au milieu des années 90 après la sortie de son premier album ‘Boulevard’. Mais c’est avec « Tourist » des années 2000 qu’il devient une légende de la French Touch. Sorti sur le légendaire label de jazz Blue Note, sa marque de musique house était fortement inspirée du jazz, beaucoup le considérant comme un disque de jazz acid. Il s’est vendu à plus de quatre millions d’exemplaires dans le monde et le morceau d’ouverture « Rose Rouge » était un numéro voluptueux et plutôt sexy, échantillonnant la chanteuse américaine Marlena Shaw. Comme Navarre l’a montré sur son titre ‘Sentimental Mood’ de 1995, les frontières de la French Touch pourraient être élargies pour inclure le jazz. Il aura fallu « Rose Rouge » pour faire de lui une star du mouvement.

4) Justice – DANSE (2007)

Oui, encore eux. Gaspard Augé et Xavier de Rosnay ont explosé sur la scène en 2007 avec leur premier album nominé aux Grammy Awards « Cross », un opéra disco qui mettait en vedette le banger absolu « DANCE ». Il a été écrit en hommage à Michael Jackson et les couplets contiennent une interpolation de la coda de « Me Against The Music » de Britney Spear. Au cas où vous vous poseriez la question, le chant a été fourni par la chorale Foundation For Young Musicians basée à Londres – peut-être un remerciement pour tout l’amour que le Royaume-Uni a donné à M. Oizo.

3) Stardust – La musique sonne mieux avec vous (1998)

« Music Sounds Better With You » est la seule chanson du trio Stardust, composé de Thomas Bangalter, du DJ Alan Braxe et du chanteur Benjamin Diamond. Il a été initialement publié sur le label Roulé susmentionné de Bangalter, avant d’être diffusé plus largement sur Virgin Records. Elle a ensuite été décrite comme l’une des plus grandes chansons dance jamais publiées, et pour cause. Son accroche contagieuse montrait qu’il y avait de la grandeur dans la simplicité. Le groupe n’a jamais sorti un autre morceau ensemble. Mais c’est bien. Pourquoi ressentir le besoin de bâtir sur une perfection conquérante du monde ? Surtout avec ce clip gracieuseté de Michel Gondry…

2) Cassius – Cassius 1999 (1999)

« Cassius 1999 » est le premier single de l’album 1999 du groupe, qui porte bien son nom. Aucun prix pour deviner quand il est sorti. Les producteurs Philippe Cerboneschi et Hubert Blanc-Francard – plus connus sous les noms de Zdar et Boombass – ont livré l’un des meilleurs de la French Touch avec ce hit Donna Summer, funky et sensuel. C’est tout simplement du génie. Le duo n’est malheureusement plus, suite au décès de Zdar en 2019, quelques jours seulement avant la sortie de leur cinquième album. Boombass publie ensuite un livre intitulé « Boombass. Une histoire de la French Touch » dans lequel il raconte son parcours dans l’industrie musicale. « Devinez qui est dans la maison? » » est demandé sur Radio Edit. C’est Cassius. Ce sera toujours Cassius.

1) Daft Punk – Encore une fois (2001)

Ça aurait du être. Le mouvement French Touch doit beaucoup à Thomas Bangalter, l’un de ses pères fondateurs, qui a failli entrer dans ce Top 10 avec son titre ‘Club Soda’. Mais après ses contributions sur « Gym Tonic » et « Music Sounds Better With You », on craignait un excès. Son passage avec Daft Punk a marqué le triomphe de la French Touch, qui a sans doute atteint son apogée avec leur deuxième album « Discovery » en 2001. Leur électro-funk robotique post-disco a éclipsé la concurrence, et l’album a plus que mérité sa place pas tout à fait au sommet. place sur notre propre liste des meilleurs albums européens du 21e siècle. Le groovy « One More Time » est l’un de leurs morceaux les plus appréciés, un mégahit d’Eddie Johns qui a changé toute l’industrie de la musique électro et a été mieux décrit par Pitchfork lorsque le magazine a écrit qu’il a distillé « 25 ans de pop et de house en cinq et cinq ans. une demi-minute de joie pour la première fois. Oui, cela résume assez bien la situation. C’est la French Touch dans sa forme la plus puissante et un témoignage de ce que le mouvement pourrait accomplir.

Le nouvel album de Justice, « Hyperdrama », est maintenant disponible.

Laisser un commentaire

18 − 3 =