Bruxelles & notre argent
A Cosenza, un dentiste a utilisé des fonds européens pour acheter une Ferrari Testarossa jaune, dont le prix d’achat avoisine les 200 000 euros, une Formule 1, ainsi que 55 autres voitures de luxe qu’il stockait dans des entrepôts. Le financement européen a été perçu par le biais d’une entreprise fictive de panneaux solaires. Le dentiste aurait participé à un important système de fraude, d’un montant estimé à 80 millions d’euros, dans lequel quatre entreprises ont détourné pendant quatre ans des fonds européens afin d’acheter des articles de luxe tels que des voitures, des motos et des yachts. Corriere della sera (27.04.07)

Lu dans la presse européenne

10/12/2008 Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Commentaires (0)