The logo for the Vodafone brand on one of its retail stores in Berlin, Germany. Tuesday, Feb. 1, 2022.

Milos Schmidt

Vodafone va vendre sa branche italienne à Swisscom dans le cadre d’un accord de 8 milliards d’euros

Le géant de la téléphonie mobile va se débarrasser de Vodafone Italia dans le but de rationaliser ses opérations et de lutter contre la baisse des cours des actions.

Vodafone a accepté de vendre ses activités italiennes à l’entreprise de télécommunications bernoise Swisscom pour 8 milliards d’euros en espèces, selon un communiqué publié vendredi.

Swisscom fusionnera Vodafone Italia avec son entreprise existante Fastweb pour créer le deuxième opérateur de téléphonie fixe à haut débit d’Italie, derrière TIM.

Dans le cadre de l’accord, Vodafone a annoncé qu’il restituerait 4 milliards d’euros aux actionnaires via des rachats d’actions et réduirait son dividende à 4,5 cents par action à partir de l’année prochaine, contre 9 cents en 2024.

L’accord devrait être conclu au premier trimestre 2025.

« Vodafone Italia et Fastweb rassembleront des infrastructures, des compétences et des capacités mobiles et fixes complémentaires de haute qualité pour créer un challenger convergent de premier plan sur un marché offrant des opportunités de croissance importantes », a déclaré Swisscom dans un communiqué.

Cette vente intervient après que Vodafone ait refusé fin janvier de nombreuses offres de la société de télécommunications française Iliad.

Iliad avait fait une offre sur la succursale italienne qui aurait rapporté 6,6 milliards d’euros à Vodafone, et la filiale aurait été partagée à 50/50.

Le déchargement de sa succursale italienne fait partie de la stratégie plus large de Vodafone visant à simplifier les opérations et à supprimer les petites divisions.

« À l’avenir, nos activités opéreront sur des marchés de télécommunications en croissance – où nous occupons des positions fortes – ce qui nous permettra de générer une croissance prévisible et plus forte en Europe », a déclaré la directrice générale Margherita Della Valle.

L’année dernière, le groupe de télécommunications a vendu sa branche espagnole à Zegona Communications pour un montant de plus de 5 milliards d’euros.

Vodafone cherche également à fusionner sa branche nationale avec le réseau mobile Three UK, bien que cette décision soit bloquée par les régulateurs de la concurrence.

Laisser un commentaire

11 + 17 =