The West fears China is dumping low-cost solar panels.

Milos Schmidt

L’UE lance une enquête sur les panneaux solaires chinois au sujet de subventions potentiellement « distorsives »

La Commission européenne a ouvert deux enquêtes contre des fabricants chinois de panneaux solaires soupçonnés de bénéficier de subventions publiques « distorsives » et d’obtenir un « avantage injuste ».

L’enquête, annoncée mercredi, porte sur un projet en Roumanie visant à concevoir, construire et exploiter un parc photovoltaïque de 110 mégawatts (MW), partiellement financé par des fonds européens.

La Commission s’inquiète du fait que deux entreprises chinoises qui ont soumis des offres pour participer à la construction soient soutenues par des subventions excessives pour les aider à vaincre leurs concurrents et à remporter des contrats publics de plusieurs millions.

La première entreprise est LONGi Solar Technologie GmbH, une filiale nouvellement créée de LONGi Green Energy Technology, un important fournisseur de modules solaires basé à Xi’an, et la seconde est un consortium contrôlé par Shanghai Electric Group, une entreprise publique qui fournit services sur l’éolien, le solaire et l’hydrogène.

La Commission décrit le Shanghai Electric Group comme étant en fin de compte « subordonné au gouvernement populaire central de Chine », la principale autorité administrative du comté.

Le montant des subventions faisant l’objet de l’enquête n’a pas été révélé. L’exécutif dispose d’un délai de 110 jours ouvrables pour prendre une décision définitive, qui peut interdire l’attribution du contrat.

La loi qui permet à Bruxelles d’agir, le Règlement sur les subventions étrangères, s’applique aux entreprises qui bénéficient d’au moins 4 millions d’euros de subventions d’un gouvernement tiers et qui participent à des appels d’offres publics d’une valeur supérieure à 250 millions d’euros.

Présenté pour la première fois en mai 2021, le règlement vise à renforcer le contrôle des subventions étrangères, qui étaient jusqu’alors exemptées du contrôle de la Commission, par opposition aux aides d’État injectées par les États membres, qui nécessitent une approbation.

Le projet de loi vise à garantir une concurrence équitable dans le bloc sans frontières de 27 pays, à lutter contre les distorsions du marché et à empêcher les gouvernements étrangers de s’emparer des marques européennes. Le mois dernier, CRRC Qingdao Sifang Locomotive, une entreprise publique chinoise, s’est retirée d’un appel d’offres pour l’achat de 20 trains électriques « push-pull » en Bulgarie après avoir fait l’objet d’une enquête en vertu de la réglementation.

La décision de mercredi est le dernier épisode d’une réflexion plus large sur la façon dont l’Occident consomme les produits chinois. Bruxelles et Washington tirent la sonnette d’alarme sur le généreux programme de subventions publiques de Pékin, qui permet à ses entreprises de produire à très faible coût des produits recherchés pour la transition verte, tels que des véhicules électriques, des batteries, des panneaux solaires et des éoliennes. une très grande échelle.

« Les panneaux solaires sont devenus d’une importance stratégique pour l’Europe : pour notre production d’énergie propre, l’emploi en Europe et la sécurité d’approvisionnement », a déclaré Thierry Breton, le commissaire européen chargé du marché intérieur.

« Les deux nouvelles enquêtes approfondies sur les subventions étrangères dans le secteur des panneaux solaires visent à préserver la sécurité économique et la compétitivité de l’Europe en garantissant que les entreprises de notre marché unique soient véritablement compétitives et jouent équitablement. »

Les alliés occidentaux craignent qu’à mesure que la demande de technologies neutres en carbone continue de monter en flèche, la Chine conquière l’ensemble du marché et annihile toute concurrence restante. L’industrie solaire européenne a averti qu’elle était confrontée à une « menace existentielle » et que, si des mesures n’étaient pas prises rapidement, elle pourrait s’effondrer dans quelques mois.

Laisser un commentaire

neuf + 5 =