meubles IKEA

Bastien

Ikea révèle quels meubles pourraient augmenter de valeur, vérifiez si vous en possédez

Dans l’univers fluctuant du mobilier grand public, Ikea s’est distinguée par son offre alliant qualité, esthétique et accessibilité financière. Cette combinaison gagnante a cimenté la position de la marque suédoise dans les foyers à travers le monde. Toutefois, une dimension souvent méconnue du phénomène Ikea mérite notre attention : la valorisation, avec le temps, de certaines de ses pièces. Surprenant pour des articles initialement conçus pour le grand public, ce phénomène révèle une facette inattendue du marché du meuble.

L’Ascension du Vintage Ikea

Le retour en grâce de certains modèles Ikea des années 80 et 90 s’inscrit dans un engouement plus large pour le design rétro. Des pièces autrefois ordinaires sont désormais perçues comme des objets de collection, suscitant l’intérêt des aficionados de mobilier vintage. Face à cette tendance, Ikea a même opté pour la réédition de certaines de ses créations les plus emblématiques, témoignant ainsi d’une demande significative.

Exemples de Pièces Prisées

Parmi les étoiles montantes de cette catégorie, la chaise Skye, évoquant le design de Le Corbusier par son alliance de métal et de cuir, se distingue particulièrement. Selon des estimations actuelles, elle pourrait se négocier entre 500 et 1 500 euros, voire davantage sur certaines plateformes spécialisées. Une tranche de prix remarquable pour un produit initialement destiné à un usage quotidien sans prétention de devenir une pièce de collection.

L’étagère Moment, avec son design minimaliste caractéristique des années 80, représente un autre exemple de cette valorisation. Les variations de prix, influencées par des facteurs tels que la couleur et les dimensions, peuvent atteindre jusqu’à 1 000 euros pour certains modèles. Une preuve supplémentaire que le marché secondaire pour ces pièces n’est pas à sous-estimer.

Les décennies des années 70 et 90 offrent également leur lot de surprises. Le fauteuil Impala, avec son design audacieux mêlant tissu orange et structure en acier tubulaire, peut aujourd’hui valoir environ 2 000 euros. Quant à la chaise Vilbert, conçue par le designer danois Verner Panton dans les années 90, elle s’arrache à des prix défiant toute attente, soulignant l’engouement pour les pièces ayant marqué leur époque.

Conclusion : Une Valeur Inattendue

La reconnaissance croissante de certains meubles Ikea comme objets de collection soulève des questions fascinantes sur la perception de la valeur dans le temps. Avant de considérer la vente ou le remplacement de vos anciens meubles Ikea, il pourrait être judicieux d’explorer leur potentiel caché. Ces pièces, témoins de l’histoire du design accessible, pourraient bien réserver des surprises en termes de valorisation sur le marché de l’occasion. Dans cette perspective, Ikea nous invite à redécouvrir notre propre intérieur sous un jour nouveau, là où le fonctionnel côtoie désormais l’investissement potentiel.

Laisser un commentaire

deux + 13 =