FILE - Demonstrators take part in a lie-in at the Norwegian Parliament in Oslo, Wednesday, Oct. 11 2023.

Jean Delaunay

Des militants des droits des Samis en Norvège inculpés suite à des manifestations contre un parc éolien affectant l’élevage de rennes

Les militants affirment qu’une transition vers l’énergie verte ne devrait pas se faire au détriment des droits des peuples autochtones ou de leur mode de vie traditionnel d’élevage de rennes.

Une vingtaine de militants ont été inculpés après avoir bloqué plusieurs entrées de bureaux du gouvernement norvégien à cause d’un parc éolien qui, selon eux, entrave le droit du peuple autochtone sami d’élever des rennes, a déclaré vendredi son avocat.

Le montant exact des accusations n’était pas connu. Le journal VG a déclaré qu’ils avaient été inculpés parce qu’ils n’avaient pas accepté les amendes qui leur avaient été infligées après avoir été expulsés de force par la police. Ils seront jugés en mars.

Au centre du conflit se trouvent les 151 éoliennes du plus grand parc éolien terrestre d’Europe, situé dans le district de Fosen, au centre de la Norvège, à environ 450 kilomètres au nord de la capitale, Oslo.

Les militants affirment qu’une transition vers l’énergie verte ne devrait pas se faire au détriment des droits des peuples autochtones.

Ils ont manifesté à plusieurs reprises contre le maintien du parc éolien depuis que la Cour suprême de Norvège a statué en octobre 2021 que la construction des éoliennes avait violé les droits des Sâmes, qui utilisent ces terres pour l’élevage des rennes depuis des siècles.

« Punir les jeunes Sâmes et leurs partisans constituera une nouvelle violation de leurs droits humains – une violation de leur liberté d’expression et de manifestation », a déclaré l’avocat Olaf Halvorsen Rønning.

Ella Marie Hætta Isaksen, l’une des militantes, a déclaré que « c’est l’État qui est responsable de la situation à Fosen, alors que les actions de Fosen, de l’avis de tous, n’ont fait que contribuer à la résoudre ».

En octobre, des militants – dont beaucoup portaient des vêtements traditionnels sâmes – ont bloqué l’entrée de l’un des principaux exploitants d’un parc éolien pour empêcher les employés d’entrer.

En juin, ils ont manifesté devant le Premier ministre Jonas Gahr Magasinet ils ont occupé le ministère du Pétrole et de l’Énergie pendant quatre jours en février, puis ont bloqué les entrées de 10 ministères.

Les Sâmes, qui vivent principalement dans l’Arctique, sont venus de la Suède et de la Finlande voisines pour se joindre à la manifestation. La militante écologiste suédoise Greta Thunberg faisait partie des manifestants. On ne sait pas si elle faisait partie des personnes inculpées.

Gahr Støre a reconnu « des violations continues des droits de l’homme » et le gouvernement s’est excusé à plusieurs reprises pour son inaction malgré la décision de la Cour suprême.

Le ministre de l’Energie, Terje Aasland, a déclaré que la démolition de toutes les éoliennes de Fosen – comme le réclament les manifestants – n’était pas envisagée.

Laisser un commentaire

17 − 2 =