WeWork dépose le bilan : rapports

Milos Schmidt

WeWork dépose le bilan : rapports

La société américaine de partage de bureaux WeWork aurait déposé son bilan dès la semaine prochaine, après avoir été secouée par une série de problèmes financiers.

WeWork, offrant des espaces de coworking à la fois physiques et virtuels, était autrefois considéré comme une version révolutionnaire du bureau traditionnel.

Pourtant, une tentative vouée de vente d’actions en 2019 et une pandémie mondiale qui a sérieusement miné l’ensemble de son modèle économique en raison de l’explosion du travail à domicile ont laissé l’entreprise en difficulté.

Le Wall Street Journal, qui a été le premier à rapporter la nouvelle, a déclaré que WeWork allait déposer son bilan dans le New Jersey.

La société elle-même a refusé de commenter ces informations. Elle a déclaré mardi à la Securities and Exchange Commission des États-Unis qu’elle avait accepté de reporter le paiement d’une partie de sa dette.

La nouvelle du dépôt de bilan de WeWork a fait chuter les actions de l’entreprise de plus de 40 % à New York mardi.

Elle était valorisée à environ 47 milliards de dollars (45 milliards d’euros) à son apogée en 2019, mais a perdu environ 98 % de sa valorisation boursière au cours de l’année écoulée.

WeWork est confronté à des difficultés constantes depuis que sa première tentative d’introduction en bourse en 2019 a été abandonnée en raison de préoccupations concernant sa dette, ses pertes financières et sa gestion.

Peu de temps après, le monde s’est arrêté en raison de la pandémie de COVID-19, déclenchant un passage au travail à distance qui a vu les dirigeants vendre des entreprises, réduire les effectifs et annuler les baux pour limiter les pertes et prévenir l’insolvabilité financière.

WeWork comptait 777 sites dans 39 pays à travers le monde en juin, selon la société.

Laisser un commentaire

1 × 1 =