Russian President Vladimir Putin leads a cabinet meeting via videoconference at the Kremlin in Moscow, Russia, Wednesday, Jan. 17, 2024.

Jean Delaunay

Vladimir Poutine rassemble plus de deux millions de signatures pour sa réélection

Selon la loi russe, les candidats indépendants doivent compter au moins 300 000 partisans enregistrés.

Le bureau de campagne du président russe Vladimir Poutine a déclaré mercredi qu’il avait recueilli plus de deux millions de signatures en faveur de sa candidature à l’élection présidentielle de mars.

Poutine ayant proposé son nom en tant que candidat indépendant, la loi russe exige qu’il ait au moins 300 000 partisans enregistrés provenant de 40 régions ou plus pour pouvoir participer aux élections.

« Si vous le souhaitez, beaucoup plus de signatures peuvent être collectées pour Poutine, beaucoup plus de signatures », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

«Parce que le niveau de soutien au président et le niveau de consolidation de la société autour de lui, qui comprend une grande variété de catégories d’âge, ne peuvent guère être exagérés.»

La commission électorale a déjà approuvé trois candidats nommés par des partis représentés au Parlement et qui n’étaient donc pas tenus de recueillir des signatures.

Mais aucun d’entre eux ne constitue un défi majeur pour Poutine. Il domine la politique russe depuis qu’il est devenu président en 2000, et ses partis soutiennent largement une législation soutenue par la base de pouvoir du président, le parti Russie unie.

Des militants du parti Russie unie ont rassemblé des signatures en faveur de Poutine dans les régions de l’est de l’Ukraine sous contrôle russe.

Le contrôle strict sur le système politique russe que Poutine a établi au cours de ses 24 années au pouvoir rend sa réélection en mars pratiquement assurée.

Les éminents critiques qui pourraient le contester lors des élections sont soit en prison, soit vivant à l’étranger, et la plupart des médias indépendants ont été interdits.

Dans le cadre des réformes constitutionnelles orchestrées par Poutine, il est éligible pour briguer deux mandats supplémentaires de six ans après l’expiration de son mandat actuel cette année, ce qui lui permettrait potentiellement de rester au pouvoir jusqu’en 2036.

Laisser un commentaire

un × quatre =