Une récolte record de cocaïne cachée dans une cargaison de bananes équatoriennes interceptée en Espagne

Jean Delaunay

Une récolte record de cocaïne cachée dans une cargaison de bananes équatoriennes interceptée en Espagne

De nombreux colis du lot de drogue de plus de neuf tonnes étaient étiquetés avec des croix gammées et le mot « Hitler ».

La police et les douanes espagnoles ont annoncé vendredi la saisie de près de 9,5 tonnes de cocaïne en provenance d’Équateur, considérée comme la plus importante de l’histoire du pays.

La saisie a eu lieu mercredi dans le port d’Algésiras (sud de l’Espagne) et constitue « la plus grande cargaison dissimulée de cocaïne en Espagne à ce jour » : 9 436 kilos qui avaient été dissimulés dans des caisses de bananes dans un conteneur réfrigéré, ont indiqué les autorités.

L’organisation responsable du transport aurait pu envoyer 40 conteneurs par mois vers l’Europe et « dispose d’un vaste réseau commercial pour expédier des conteneurs de l’Équateur vers l’Espagne », utilisant également le port de Vigo, au nord-ouest de l’Espagne.

Cette opération constitue « un coup sans précédent porté à l’une des organisations criminelles les plus importantes au monde impliquée dans la distribution de cocaïne, destinée aux principaux réseaux criminels d’Europe », indique le communiqué, sans identifier l’organisation. Aucune arrestation n’a été signalée.

Les logos de plus de 30 organisations criminelles européennes ont été détectés sur la cargaison. De nombreux colis portaient des croix gammées et le mot « Hitler », semblable à un envoi de cocaïne intercepté au Pérou en route vers la Belgique en mai de cette année.

À l’époque, les autorités avaient déclaré qu’elles cherchaient à savoir si l’envoi avait un lien avec des groupes néo-nazis européens, mais qu’il était également possible que les étiquettes aient simplement été utilisées comme code pour désigner des destinataires particuliers.

Laisser un commentaire

3 × 4 =