Sanofi visé par une enquête française sur la manipulation des prix

Milos Schmidt

Sanofi visé par une enquête française sur la manipulation des prix

Les procureurs français ont annoncé avoir ouvert une enquête contre Sanofi suite à des allégations selon lesquelles le géant pharmaceutique aurait diffusé de fausses informations et manipulé le prix de son médicament Dupixent.

L’enquête préliminaire, ouverte par le Parquet national financier (PNF), concerne des communications financières concernant le Dupixent, un médicament anti-allergique, publiées fin 2017.

Le PNF a confirmé avoir lancé l’enquête en mars, après que la nouvelle ait été rapportée pour la première fois par le média français La Lettre.

Un porte-parole de Sanofi a déclaré que la société n’était au courant d’aucune enquête menée par le PNF.

« Nous garantissons l’exactitude de nos comptes », a déclaré le porte-parole. « En tant que société cotée, l’information financière publiée par Sanofi est exacte, précise et sincère, et est dûment auditée par deux cabinets d’audit. »

« Sanofi se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires contre toute allégation fausse ou diffamatoire », ont-ils ajouté.

Dupixent – ​​également connu sous son nom scientifique dupilumab – est un médicament à succès (ce qui signifie qu’il rapporte à l’entreprise plus d’un milliard d’euros par an) et est principalement utilisé pour traiter l’asthme et l’eczéma.

Les ventes du troisième trimestre de Dupixent (développé par Sanofi et son partenaire américain Regeneron) ont augmenté de 32,8% à 2,847 milliards d’euros.

Le chiffre d’affaires trimestriel du géant pharmaceutique s’est élevé à 11,964 milliards d’euros.

Sur les neuf premiers mois de l’année 2023, les ventes de Dupixent ont atteint 7,725 milliards d’euros, en hausse de 35,1 %.

Laisser un commentaire

vingt − 15 =