Russian President Vladimir Putin attends a meeting with officials in St. Petersburg, Russia, Friday, Jan. 26, 2024.

Jean Delaunay

Poutine officiellement inscrit à l’élection présidentielle de mars

Le président de 71 ans cherche officiellement à conserver son emprise sur le pouvoir avec un nouveau mandat de six ans.

Vladimir Poutine a été officiellement enregistré par la commission électorale russe comme candidat à la prochaine élection présidentielle du pays, où le président sortant est très susceptible d’obtenir un nouveau mandat de six ans.

Poutine, qui est au pouvoir depuis 24 ans, se présente comme candidat indépendant pour la deuxième fois après 2018.

Il a été élu président pour la première fois en 2012 en tant que candidat du parti Russie unie, mais sa popularité a depuis dépassé celle du parti, largement considéré comme faisant partie de la bureaucratie d’État contrôlée par le Kremlin.

Poutine, dont le taux d’approbation tourne actuellement autour de 80 %, a modifié la constitution russe pour pouvoir briguer deux mandats supplémentaires de six ans.

L’élection, prévue du 15 au 17 mars, exclura certains des plus éminents critiques du président – comme le leader de l’opposition emprisonné Alexeï Navalny – et ne sera pas couverte par les médias indépendants en Russie, qui sont interdits.

Trois autres candidats désignés par leurs partis ont également été approuvés par le comité électoral, parmi lesquels Nikolai Kharitonov du Parti communiste, Leonid Slutsky du Parti nationaliste libéral-démocrate et Vladislav Davankov du Parti du nouveau peuple.

Boris Nadejdin, un homme politique libéral de 60 ans qui est législateur local dans une ville proche de Moscou, est un autre candidat plein d’espoir à la présidentielle qui tente de se présenter comme indépendant.

Nadejdin, qui plaide ouvertement pour la fin du conflit en Ukraine et la reprise du dialogue avec l’Occident, a reçu un soutien inattendu de la part des citoyens russes, qui ont fait la queue à travers le pays pour apposer leur signature en faveur de l’homme politique.

La loi électorale russe exige que les candidats indépendants présentent au moins 300 000 signatures pour pouvoir être inscrits sur le bulletin de vote. La Commission électorale centrale devrait examiner les papiers de Nadejdin plus tard cette semaine pour décider de l’inscrire ou non à la course.

Laisser un commentaire

19 − 6 =