French President Macron and German President Steinmeier paid a visit to the Holocaust memorial during an official state visit in Berlin, Germany, May 27, 2024.

Jean Delaunay

Macron exhorte les Européens à se « réveiller » face à la montée de l’extrême droite dans l’UE

Lors de sa visite d’État en Allemagne, le président français Emmanuel Macron a appelé les Européens à « se réveiller » et à résister à l’influence croissante des partis d’extrême droite, critiquant les pays qui acceptent les fonds européens mais portent atteinte aux principes démocratiques.

Le président français Emmanuel Macron a exhorté les électeurs et les dirigeants de toute l’Europe à « se réveiller » et à lutter contre l’influence croissante des partis d’extrême droite.

Lundi, au deuxième jour de sa visite d’État en Allemagne, il a déclaré à la foule à Dresde : « Ce vent mauvais souffle sur l’Europe, c’est une réalité. Alors réveillons-nous ! »

Le dirigeant français a également souligné les liens étroits entre les puissances de longue date de l’Union européenne, la France et l’Allemagne, à l’approche des élections européennes au cours desquelles les partis d’extrême droite des deux pays espèrent des victoires.

Soulignant la fascination croissante pour les régimes autoritaires en Europe, Macron a critiqué la façon dont certains pays acceptent les fonds européens au mépris de l’indépendance judiciaire, de la liberté de la presse, de la diversité culturelle et de l’autonomie universitaire.

« Regardons autour de nous, (cette) fascination pour les régimes autoritaires. Regardez l’Europe et le moment antilibéral que nous traversons. Prenons l’argent de l’Europe, mais peu importe l’indépendance des juges… oublions la liberté de la presse. … sur la diversité culturelle… sur l’autonomie des universités et la liberté académique. » il a dit.

« La peur d’un monde en mutation alimente la montée de l’extrême droite en Europe », a ajouté le dirigeant français.

« Partout dans nos démocraties, ces idées fleurissent, attisées par les extrémistes, notamment d’extrême droite. »

La visite d’État, qui a débuté dimanche, était initialement prévue pour juillet 2023 mais a été reportée à la dernière minute en raison des émeutes en France suite au meurtre par la police d’un jeune de 17 ans.

Alors que Macron a l’habitude de se rendre en Allemagne pour coordonner la politique européenne et étrangère, il s’agit de la première visite d’État avec tous les honneurs cérémoniaux depuis la visite de Jacques Chirac en 2000.

Laisser un commentaire

20 − 1 =