« Ma maison a été entièrement brûlée » : des villageois grecs rentrent chez eux et constatent les dégâts causés par les incendies de forêt

Jean Delaunay

« Ma maison a été entièrement brûlée » : des villageois grecs rentrent chez eux et constatent les dégâts causés par les incendies de forêt

L’Observatoire de l’Europe s’est entretenu avec des villageois rentrés chez eux en Grèce après les incendies de forêt qui ont ravagé la région.

La situation dans le nord de la Grèce revient progressivement à la normale après que des incendies de forêt dévastateurs ont ravagé la région, mais de nombreux habitants des environs d’Alexandroupolis continuent de s’inquiéter des conséquences de ces incendies.

À Avas, certains habitants de la ville sont retournés voir si leurs maisons avaient survécu à l’incendie. Parmi eux se trouve Apostolos, dont la maison était l’une des huit détruites par l’incendie.

« Tout autour du village, il y a eu le feu. Ma maison a été totalement incendiée », a-t-il déclaré à L’Observatoire de l’Europe.

Apostolos dit qu’il ne sait pas ce qu’il fera maintenant, mais qu’il suivra les directives du gouvernement local.

Les autorités de la région sont également aux prises avec les conséquences des incendies de forêt, qui ont été décrits comme les plus importants jamais enregistrés dans l’UE.

« Cela a été très difficile pour nous », a déclaré Giorgios, le maire d’Avas. « Le feu était partout, il avait couvert tous les coins du village. Nous avons ordonné l’évacuation immédiate des habitants. »

La circulation dans le secteur est désormais rétablie. Le contrôle des transports motorisés d’Alexandroupolis a également levé le couvre-feu dans le nord-est de la Grèce.

Pendant ce temps, des centaines de volontaires et de pompiers de plusieurs pays européens, dont la Bulgarie, travaillent 24 heures sur 24 pour lutter contre les incendies de forêt restants.

Laisser un commentaire

20 − 7 =