Les Néerlandais lancent les élections européennes

Martin Goujon

Les Néerlandais lancent les élections européennes

Les Pays-Bas se rendront aux urnes, donnant le coup d’envoi d’élections européennes dans 27 pays qui dureront jusqu’à dimanche et auxquelles 373 millions d’Européens auront le droit de voter.

La plupart des bureaux de vote ont ouvert à 7h30 (une poignée a ouvert à minuit) et fermeront à 21h00.

Même si le vote néerlandais donne officiellement le coup d’envoi des élections, les Estoniens ont commencé à voter lundi.

Les Néerlandais occuperont 31 des 720 sièges du prochain Parlement européen, le Parti de la liberté (PVV) d’extrême droite de Geert Wilders et l’alliance de gauche verte et travailliste (GL-PvdA) se livrant une course serrée pour terminer en tête. , les sondeurs prévoyant que les deux obtiendraient huit sièges.

Pour le PVV, un tel résultat constituerait un changement majeur par rapport aux dernières élections européennes, en 2019, où il n’avait remporté aucun siège.

Wilders a déjà voté, appelant les Néerlandais à se rendre aux urnes « et à faire en sorte que ce ne soit pas Frans Timmermans mais le PVV qui devienne le plus grand parti aujourd’hui », en référence à son rival politique, l’ancien commissaire européen, aujourd’hui leader du parti. GL/PvdA.

Même si les résultats officiels ne seront annoncés qu’après la clôture des bureaux de vote sur l’ensemble du continent dimanche soir, les résultats des sondages à la sortie des urnes aux Pays-Bas seront publiés jeudi soir et donneront un premier aperçu de l’ambiance politique sur le continent.

Les Pays-Bas ont traditionnellement un faible taux de participation aux élections européennes, avec seulement 42 % des électeurs éligibles ayant voté aux élections de 2019.

La participation est considérée comme particulièrement cruciale pour le PVV de Wilders.

Ne sachant pas pour qui voter, de nombreux Néerlandais utilisent un outil en ligne appelé Kieskompas, qui pose des questions aux électeurs potentiels et, en fonction des réponses, leur indique quel parti pourrait être le plus approprié.

Selon les données de Kieskompas citées par la chaîne publique NOS, près de la moitié des 51 000 personnes interrogées se sont déclarées favorables au rétablissement d’une sorte de frontière entre les États de l’UE comme barrière à l’immigration.

La majorité de ces personnes interrogées étaient âgées de 65 ans ou plus et, sans surprise, 90 % d’entre elles ont déclaré qu’elles voteraient pour un parti d’extrême droite tel que le PVV ou le Forum voor Democratie (FvD).

Laisser un commentaire

1 × quatre =