Les conservateurs espagnols rejettent Mario Draghi à la présidence de la Commission européenne

Martin Goujon

Les conservateurs espagnols rejettent Mario Draghi à la présidence de la Commission européenne

MADRID — Le Parti populaire espagnol de centre-droit soutient fermement la candidature d’Ursula von der Leyen à un second mandat à la présidence de la Commission européenne et n’accepterait pas un candidat alternatif tel que l’Italien Mario Draghi, a déclaré le président de campagne du parti à L’Observatoire de l’Europe.

« Je suis sûr qu’Ursula sera la candidate que nous présenterons au Conseil », a déclaré Esteban González Pons, un haut responsable du PP qui gère la campagne électorale européenne de son parti. « Ursula a notre soutien clair. »

González Pons, qui est également vice-président du Parti populaire européen, le groupe de centre droit en tête des sondages avant les élections, a déclaré que même si la candidature de von der Leyen échouait pour une raison quelconque, le PPE insisterait pour que quelqu’un du ses propres rangs devenant président de la Commission.

Le Parti populaire espagnol est le deuxième plus grand membre du PPE après les démocrates-chrétiens allemands, ce qui lui donne une voix forte dans les choix personnels du parti.

Le président français Emmanuel Macron, qui a soutenu von der Leyen pour son premier mandat, a déclenché des spéculations sur un candidat alternatif au poste le plus élevé de la Commission après avoir manifesté son soutien à Draghi. L’ancien président de la BCE et ancien Premier ministre italien n’a aucune affiliation politique.

Interrogé la semaine dernière pour savoir si la France soutenait la candidature de von der Leyen, Pascal Canfin, eurodéputé du parti libéral Renaissance de Macron ayant une ligne directe avec le président, a déclaré : « La France et tout le monde dans l’écosystème présidentiel aimeraient que Draghi joue un rôle ».

Pour devenir président de la Commission, un candidat doit être nommé par le Conseil européen et approuvé par le Parlement. Le candidat est généralement issu du parti qui a recueilli le plus de voix aux élections européennes.

Si le candidat du Conseil ne parvient pas à obtenir la majorité absolue au Parlement, il doit présenter un nouveau candidat dans un délai d’un mois.

Étant donné que le PPE devrait remporter les élections européennes et compte tenu de sa position forte au sein des gouvernements nationaux, il serait peu probable qu’il accepte un candidat étranger à ses rangs, même quelqu’un de la stature de Draghi.

Laisser un commentaire

douze − un =