Bastien

Les banques européennes pourraient-elles vraiment rebondir ? Découvrez la vérité qui va vous surprendre !

Les banques européennes peuvent-elles vraiment rattraper leur retard sur Wall Street? Tel est le questionnement de certains analystes qui observent les évolutions récentes du secteur bancaire européen. Alors que la décennie passée a vu une croissance sans précédent pour les groupes de Wall Street, tandis que leurs concurrents européens étaient à la traîne, un optimisme renouvelé émerge. Apparemment, une hausse attendue des valorisations des banques européennes pourrait être due à une nouvelle ère de retour sur capital pour les actionnaires. En effet, les ratios de distribution des banques européennes ont dépassé la norme historique depuis 2021, et pourraient atteindre jusqu’à 80%. En outre, le paiement de dividendes est prévu rester à peu près en ligne avec la moyenne historique, mais les rachats d’actions devraient substantiellement compléter ces paiements. Cette tendance nouvelle de « buybacks », traditionnellement plus populaire aux Etats-Unis, est désormais rendue possible en Europe grâce à une régulation plus souple et à des cours d’actions attrayants. Avec une espérance de rendement total de 14-19 pour cent par an en 2024-2025, même avant les plus-values, les analystes incitent à considérer le secteur bancaire comme un investissement intéressant. Parmi les banques à surveiller figurent UBS, UniCredit, ING, HSBC, Lloyds et les grandes banques irlandaises. Cela dit, pour que les banques européennes réalisent leur plein potentiel, elles devront être capables de rassurer les investisseurs américains, longtemps refroidis par la sous-performance et les surprises politiques du secteur bancaire européen.

Laisser un commentaire

6 − 5 =