Denmark

Jean Delaunay

Le Premier ministre danois subit un « léger coup de lapin » lors d’une agression dans la rue

Le bureau du Premier ministre a déclaré qu’elle était « sous le choc » après avoir été poussée par un homme dans une rue de Copenhague, mais qu’elle avait ensuite pu s’en aller.

La Première ministre danoise Mette Frederiksen a été agressée par un inconnu à Kultorvet, une place centrale de Copenhague, ont rapporté les médias danois.

Selon son bureau, Frederiksen a subi un léger coup du lapin lors de l’agression. Elle a été transportée dans un hôpital de la ville pour un contrôle et son horaire officiel a été annulé pour la journée.

L’homme qui l’a agressée vendredi soir a été arrêté par la police immédiatement après.

Dans un message publié samedi matin sur X, la police a indiqué que l’homme de 39 ans devait comparaître devant le tribunal de district de la ville vers 13 heures. L’homme n’a pas été nommé et la police n’a donné aucune indication sur ce qui l’a motivé.

Deux témoins oculaires, Anna Ravn et Marie Adrian, ont déclaré au quotidien BT avoir vu un homme se diriger vers Frederiksen et ensuite « la pousser violemment sur l’épaule pour qu’elle soit poussée sur le côté ». Ils ont souligné que le Premier ministre n’était pas tombé.

Un autre témoin, Kasper Jørgensen, a déclaré au tabloïd Ekstra Bladet qu’un homme bien habillé, qui semblait faire partie de l’unité de protection de Frederiksen, et un policier ont arrêté l’agresseur présumé.

Søren Kjærgaard, qui travaillait dans un bar local sur la place Kultorvet où l’incident s’est produit, a déclaré au BT qu’il avait vu Frederiksen après l’incident et qu’elle n’avait aucune blessure visible au visage, mais qu’elle s’était éloignée rapidement.

Les hommes politiques du pays scandinave et de l’étranger ont condamné l’agression signalée.

Le Premier ministre suédois Ulf Kristersson a déclaré qu’« une attaque contre un dirigeant démocratiquement élu est aussi une attaque contre notre démocratie », tandis que Charles Michel, président du Conseil européen, a condamné sur X ce qu’il a qualifié d’« acte d’agression lâche ».

«Je dois dire que cela secoue nous tous qui sommes proches d’elle. Une telle chose ne doit pas se produire dans notre beau pays, sûr et libre », a déclaré sur X le ministre de l’Environnement, Magnus Heunicke, du parti social-démocrate de Frederiksen.

Dan Jørgensen, ministre de la Coopération au développement et de la Politique climatique mondiale, a déclaré qu’il était « choqué par les commentaires haineux et les nouvelles attaques contre elle et donc contre notre démocratie, dont les médias sociaux regorgent actuellement ».

Le Premier ministre français Emmanuel Macron a déclaré que « l’attaque contre le Premier ministre danois est inacceptable ».

Et l’ambassadeur américain au Danemark a également déclaré sur X qu’« il n’y a pas de place pour la violence politique dans les sociétés démocratiques ».

Le mois dernier, le Premier ministre slovaque a survécu à une tentative d’assassinat dans la ville de Handlová, au centre de la Slovaquie.

Le nom de Frederiksen retentit à Bruxelles comme successeur potentiel de Charles Michel à la tête du Conseil européen.

Le ministre suédois des Affaires étrangères, Tobias Billström, a réagi à l’attaque de vendredi contre Frederiksen sur X affirmant qu’une attaque aussi « absolument terrible » devrait être fermement condamnée.

Laisser un commentaire

9 − huit =