The Volkswagen logo stand on the top of a VW headquarters building in Wolfsburg, Germany,

Jean Delaunay

Le géant automobile allemand VW va investir des milliards dans son rival Tesla, Rivian

L’accord, d’un montant maximal de 4,68 milliards d’euros, crée une coentreprise qui permettra à VW et au constructeur américain de véhicules électriques (VE) de partager leur technologie.

Aux termes de l’accord, VW a annoncé qu’il investirait initialement 0,94 milliard d’euros dans le constructeur de camions et de SUV électriques, et 3,74 milliards d’euros supplémentaires seraient investis dans l’entreprise d’ici 2026.

Fondée en 2009, Rivian n’a pas encore publié de bénéfice trimestriel. Au cours des trois premiers mois de 2024, l’entreprise a enregistré une perte nette de plus de 1,4 milliard de dollars (1,31 milliard d’euros).

Cela survient alors que le secteur des voitures électriques est confronté à des défis liés à l’affaiblissement de la demande et à une guerre commerciale au cours de laquelle l’Union européenne a annoncé qu’elle imposerait des droits de douane sur les véhicules chinois, qui connaissent une expansion rapide à l’échelle mondiale.

Une enquête de plusieurs mois menée par la Commission européenne a révélé que les entreprises chinoises de véhicules électriques avaient été « injustement subventionnées ».

Des responsables chinois et européens ont tenu des pourparlers avant la date limite du 4 juillet afin de tenter de sortir de l’impasse.

L’industrie automobile allemande s’est opposée au projet de l’UE, craignant que la Chine n’impose des droits de douane contre des constructeurs tels que BMW et Daimler.

Les actions Rivian ont bondi de près de 50 % après l’annonce.

Le partenariat donnera à VW un accès immédiat au logiciel de Rivian et permettra au constructeur automobile allemand de l’utiliser dans ses véhicules.

Dans un autre communiqué, Tesla a annoncé qu’elle allait rappeler la plupart de ses Cybertrucks vendus aux États-Unis en raison de problèmes avec leurs essuie-glaces et leurs garnitures extérieures.

Les rappels couvrent plus de 11 000 véhicules mis en vente pour la première fois fin novembre de l’année dernière.

Laisser un commentaire

18 − 15 =