Euronews

Jean Delaunay

L’Azerbaïdjan et les Émirats arabes unis lancent un projet commun sur les énergies renouvelables alors que les préparatifs de la COP29 sont en cours

L’Azerbaïdjan et les Émirats arabes unis ont dévoilé leurs plans pour trois projets solaires et éoliens à grande échelle en Azerbaïdjan, totalisant 1 GW de capacité, lors d’une cérémonie organisée au Forum de l’énergie de Bakou.

L’Azerbaïdjan et les Émirats arabes unis ont annoncé leur décision commune de construire trois grands projets solaires et éoliens en Azerbaïdjan d’une capacité de 1 GW, lors d’une cérémonie d’inauguration des travaux en marge du Forum de l’énergie de Bakou mardi.

Ilham Aliyev, président de l’Azerbaïdjan, a déclaré à L’Observatoire de l’Europe que cet événement « démontre en fait notre programme vert et démontre également que notre position est attractive non seulement pour ceux qui investissent dans les combustibles fossiles, mais aussi pour ceux qui investissent dans les énergies renouvelables. Masdar est notre partenaire stratégique dans le domaine des énergies renouvelables.

Les projets comprennent une centrale solaire de 445 MW à Bilasuvar, une centrale solaire de 315 MW à Neftchala et un parc éolien de 240 MW à Absheron-Garadagh. Les centrales devraient produire une production annuelle moyenne d’un total de 2 milliards 3025 millions de kWh d’électricité, économisant ainsi 496 millions de mètres cubes de gaz naturel par an et évitant plus de 943 000 tonnes d’émissions de dioxyde de carbone.

Sultan Ahmed Al Jaber, ministre de l’Industrie et des Technologies avancées des Émirats arabes unis, président de Masdar et président de la COP28, a déclaré dans son discours : « Nous sommes fiers de nous associer à l’Azerbaïdjan dans le cadre de cette expansion significative de sa capacité d’énergie renouvelable et de soutenir le cheminement de l’Azerbaïdjan vers la diversification énergétique. stimuler de nouvelles industries, de nouveaux emplois et une croissance économique durable.

Cette annonce intervient alors que l’Azerbaïdjan se prépare à accueillir la COP29 à Bakou en novembre, succédant aux Émirats arabes unis. Sultan Al Jaber a ajouté : « L’un des piliers clés du consensus historique des Émirats arabes unis est l’objectif de tripler la capacité d’énergie renouvelable d’ici 2030. Nous avons besoin de nombreux autres partenariats comme celui-ci pour garantir une transition énergétique juste, ordonnée et équitable qui maintienne 1,5 à notre portée. »

Ses commentaires ont trouvé un grand écho auprès du président Aliyev qui a également déclaré à L’Observatoire de l’Europe : « Cela démontre vraiment comment un pays qui a généré des richesses à partir des combustibles fossiles canalise désormais cette richesse vers les énergies renouvelables et en tant que pays hôte de la Cop 29, c’est aussi notre obligation d’être parmi les pionniers de la transition verte.

Des appels ont également été lancés en faveur du passage à des solutions énergétiques plus propres, des progrès de l’IA ainsi que de la garantie d’une croissance économique dans les pays en développement pour contribuer à accélérer un développement durable positif pour le climat, alors que plus de 300 entreprises de 37 pays se sont réunies pour l’un des événements les plus importants au monde. calendrier du secteur de l’énergie.

Laisser un commentaire

dix-huit + dix-sept =