Exclusif : un sondage montre que les électeurs portugais soutiennent les élections anticipées au milieu d'un scandale de corruption au sein du gouvernement

Jean Delaunay

Exclusif : un sondage montre que les électeurs portugais soutiennent les élections anticipées au milieu d’un scandale de corruption au sein du gouvernement

Les électeurs portugais se rendront aux urnes le 10 mars pour voter lors d’élections anticipées déclenchées par un scandale de corruption au sein du gouvernement.

Début novembre, le Premier ministre Antonio Costa a surpris le Portugal avec sa démission, qui a été rapidement suivie par la dissolution du Parlement par le président Marcelo Rebelo de Sousa.

Le gouvernement était impliqué dans une enquête pour corruption, ce qui a créé un climat d’incertitude pour l’économie et les institutions du pays.

L’Observatoire de l’Europe a mené une enquête exclusive, en partenariat avec le média portugais Jornal Sol, et a constaté qu’une écrasante majorité des personnes interrogées (78 %) soutiennent la décision de Costa de se retirer.

83% estiment également que Rebelo de Sousa a eu raison de déclencher des élections anticipées, compte tenu des circonstances.

Notre sondage montre que le Parti social-démocrate est jusqu’à présent en tête de la course, avec environ 22 % des électeurs ayant l’intention de voter pour le parti d’opposition.

Les socialistes arriveraient en deuxième position, avec 19,5% des voix, et le parti d’extrême droite Chega consoliderait sa position de troisième bloc, avec près de 13%.

Le service de santé publique, une priorité parmi les électeurs portugais

Toutefois, le récent scandale de corruption n’est pas la principale préoccupation des électeurs. 53% se déclarent avant tout préoccupés par l’état du système national de santé.

La deuxième préoccupation est l’inflation et le coût de la vie (38 %), suivis du logement et de l’éducation.

En termes de participation, les électeurs portugais estiment que les élections sont importantes, puisque 94,3 % d’entre eux déclarent avoir l’intention de participer au scrutin.

Les observateurs à Bruxelles suivent de près le résultat des élections du 10 mars. Les élections européennes auront lieu trois mois plus tard, et les experts estiment que le comportement des électeurs au Portugal pourrait donner une bonne indication de ce à quoi s’attendre.

Laisser un commentaire

quinze − 11 =