Jean Delaunay

Emmanuel Macron s’engage pour le droit universel à l’avortement face au recul mondial

## Le président Macron défend vigoureusement le droit à l’avortement

Dans un tweet récent, le président Emmanuel Macron a exprimé son inquiétude face au recul mondial du droit à l’avortement et a annoncé son engagement à lutter pour ce droit en Europe et au-delà.

## L’érosion du droit à l’avortement : une préoccupation internationale

Dans son message publié sur le réseau social Twitter le 8 mars 2024, Macron a mis en évidence la montée, dans le monde entier, des courants réduisant les libertés des femmes, particulièrement celles qui concernent leur pouvoir décisionnel sur leurs propres corps. L’avortement, reconnu comme un droit humain essentiel par diverses institutions internationales, est progressivement mais sûrement attaqué ou réduit dans des pays variés – une tendance qui inquiète le président.

« Partout dans le monde, nous assistons au recul du droit à l’avortement, à la montée de ceux qui refusent aux femmes la liberté d’aimer, de choisir et de vivre libres », a déclaré Macron, soulignant le caractère universel du problème et le lien direct entre le droit à l’avortement et la liberté féminine en général.

## La lutte pour un droit à l’avortement « universel et effectif »

Le président n’a pas seulement déploré cette situation alarmante, mais a également annoncé fermement son intention de se battre pour le droit à l’avortement. « En Europe et au-delà, nous nous battrons pour que ce droit devienne universel et effectif », a-t-il promis.

Cela semble indiquer que la France pourrait prendre une position forte sur cette question, tant sur le plan intérieur qu’international, et pourrait se mobiliser pour garantir l’accès à l’avortement à toutes les femmes, indépendamment de leur lieu de résidence.

## Conclusion

Ces déclarations de Macron interviennent dans un climat de plus en plus tendu sur la question des droits des femmes dans le monde. Alors que les avancées des dernières décennies sont menacées, la position du président français pourrait être un signal fort en faveur de la résistance à cette tendance régressive. Reste à voir comment cette détermination se traduira concrètement dans les actions de son gouvernement, au niveau national et international.

Laisser un commentaire

deux × un =