Emmanuel Macron gave a TV interview in which he called on electors to go out and vote during the upcoming EU election

Jean Delaunay

Emmanuel Macron : « L’Europe pourrait se retrouver au point mort » si l’extrême droite remporte les élections européennes

Le président français a fait cette déclaration lors d’une interview télévisée à l’issue des commémorations du Jour J en Normandie. Le leader libéral a été critiqué pour son omniprésence lors de la campagne électorale.

A trois jours des élections européennes, le président français Emmanuel Macron a accordé jeudi une interview télévisée aux chaînes TF1 et France 2 à l’issue des commémorations du Débarquement.

Bien que des raisons historiques et diplomatiques aient été évoquées pour justifier son intervention, Emmanuel Macron a commenté les élections – une démarche fortement critiquée par de nombreux partis d’opposition qui estiment que le leader était omniprésent pendant la campagne électorale.

« Nous en avons besoin pour protéger la France »

« L’Europe n’a jamais été aussi menacée », a prévenu le dirigeant français, faisant référence à la montée de l’extrême droite en France et sur tout le continent européen.

Le parti de Macron, Renaissance, dirigé par Valérie Hayer, est en difficulté dans les sondages, à plus de 15% derrière Jordan Bardella, chef du parti d’extrême droite Rassemblement national (RN), selon le dernier sondage L’Observatoire de l’Europe.

« Je vois les niveaux d’abstention (…) et j’appelle mes compatriotes à aller voter le 9 juin », a déclaré Emmanuel Macron, évoquant les fervents opposants au Brexit, qui ne sont pas sortis en nombre suffisant pour faire entendre leur voix. lors du référendum britannique de 2016.

« Si demain la France envoie une importante délégation d’extrême droite et si d’autres grands pays font de même, l’Europe pourrait se retrouver à l’arrêt », a insisté Emmanuel Macron.

« Nous en avons besoin pour protéger la France », a-t-il plaidé, mettant en garde contre « un vote pour évacuer notre colère ».

Les questions intérieures ont été au premier plan des élections européennes en France, l’immigration, le pouvoir d’achat et la sécurité étant considérés comme les principales préoccupations des électeurs.

Le parti de Jordan Bardella (RN) a présenté sa campagne comme un référendum sur l’approbation de Macron, notamment sur ces questions.

Bardella a déclaré qu’il exigerait des élections législatives anticipées si son parti gagnait.

Interrogé sur la possibilité de convoquer des élections législatives en cas de victoire de l’extrême droite, Macron a refusé de répondre : « J’irai voter et dimanche soir, nous verrons les résultats ». J’aime faire les choses dans le bon ordre. »

Comment les autres candidats aux élections européennes ont-ils réagi à l’interview de Macron ?

Peu après la fin de l’entretien, Jordan Bardella a réagi aux propos du président sur X (ancien Twitter) en déclarant : « Emmanuel Macron confirme qu’en envoyant la plus grande délégation d’eurodéputés au Parlement européen, le RN pourra bloquer l’UE ». politiques néfastes de la Commission, telles que les mesures environnementales punitives contre nos agriculteurs et le flot de migrants », avant d’appeler les électeurs à aller voter dimanche.

François-Xavier Bellamy, du parti traditionnel de droite Les Républicains (LR), a également critiqué l’interview et l’annonce du président sur la chaîne de télévision française BFM comme étant inappropriées.

« Je ne vois rien dans la déclaration du président (…) qui justifie le fait qu’à 24 heures de la fin de la campagne électorale officielle, il y ait une telle urgence de parler aux Français », a déclaré Bellamy.

La campagne électorale en France se termine vendredi à minuit, après quoi les candidats ne sont pas autorisés à s’exprimer publiquement sur l’élection jusqu’à la première sortie des urnes dimanche à 20 heures.

L’interview de Macron pourrait être déduite du temps de parole de Valérie Hayer

Après que plusieurs partis ont déposé plainte lundi après l’annonce de l’interview programmée de Macron, l’organisme de surveillance des médias du pays, l’Arcom, a averti qu’il pourrait déduire l’interview du temps de parole de la candidate à l’UE Valérie Hayer.

Pourquoi? Lors des campagnes électorales en France, le temps d’antenne accordé à un certain candidat ou parti est comptabilisé selon des règles strictes.

Pour les élections européennes, le temps de parole de tous les candidats doit être équitable plutôt qu’égal.

Le temps de parole d’une liste est décompté lorsque le chef du parti s’exprime, mais également lorsqu’un de ses partisans s’exprime ou lorsqu’un invité annonce son soutien à un parti particulier. Cette règle s’applique également au chef de l’État.

Laisser un commentaire

4 × deux =