Elon Musk rétablit le compte X du théoricien du complot Alex Jones, inquiétant les annonceurs

Jean Delaunay

Elon Musk rétablit le compte X du théoricien du complot Alex Jones, inquiétant les annonceurs

L’animateur controversé d’extrême droite avait déjà été « définitivement banni » de la plateforme en 2018 après avoir affirmé à plusieurs reprises que le massacre de Sandy Hook était un canular.

Elon Musk a restauré le compte X du théoricien du complot Alex Jones, en soulignant un sondage sur la plateforme de médias sociaux anciennement connue sous le nom de Twitter qui s’est prononcé en faveur de l’animateur d’Infowars qui a qualifié à plusieurs reprises la fusillade de l’école de Sandy Hook en 2012 de canular.

Cela pose une nouvelle incertitude pour les annonceurs, qui ont fui X en masse en raison d’inquiétudes concernant les discours de haine apparaissant à côté de leurs publicités.

Jones est la dernière personnalité publique controversée à récupérer son compte interdit.

Musk a publié samedi un sondage demandant si Jones devait être réintégré, les résultats montrant qu’environ 70 % de ceux qui ont répondu en faveur. Tôt dimanche, Musk a tweeté : « Les gens ont parlé et il en sera ainsi. »

Quelques heures plus tard, les messages de Jones étaient à nouveau visibles et il a retweeté un message sur son jeu vidéo. Lui et son émission Infowars avaient été définitivement interdits en 2018 pour comportement abusif.

Musk, qui s’est décrit comme un absolutiste de la liberté d’expression, a déclaré que cette décision visait à protéger ces droits. En réponse à un utilisateur qui a déclaré que « les interdictions permanentes de comptes sont contraires à la liberté d’expression », Musk a écrit : « J’ai du mal à être en désaccord avec ce point. »

Le PDG milliardaire de Tesla a également tweeté qu’il était probable que Community Notes – le service de vérification des faits participatif de X – « répondra rapidement à tout message d’AJ nécessitant une correction ».

Il s’agit d’un revirement majeur pour Musk, qui avait précédemment déclaré qu’il ne laisserait pas Jones revenir sur la plateforme malgré les appels répétés en ce sens.

L’année dernière, Musk a souligné la mort de son premier-né et a tweeté : « Je n’ai aucune pitié pour quiconque voudrait utiliser la mort d’enfants à des fins lucratives, politiques ou célèbres. »

Jones a déclaré à plusieurs reprises dans son émission que la fusillade de 2012 à l’école primaire Sandy Hook à Newtown, dans le Connecticut, qui a tué 20 enfants et six éducateurs, n’avait jamais eu lieu et avait été organisée dans le but de renforcer la législation sur les armes à feu.

Les proches de nombreuses victimes ont poursuivi Jones en justice dans le Connecticut et au Texas, remportant près de 1,5 milliard de dollars (1,39 milliard d’euros) en jugements contre lui. En octobre, un juge a statué que Jones ne pouvait pas recourir à la protection contre les faillites pour éviter de payer plus de 1,1 milliard de dollars (1,02 milliard d’euros) de cette dette.

Les proches des victimes de la fusillade dans l’école ont témoigné lors des procès avoir été harcelés et menacés par les partisans de Jones, qui ont envoyé des menaces et ont même confronté les familles en deuil en personne, les accusant d’être des « acteurs de crise » dont les enfants n’ont jamais existé.

Jones fait appel des jugements, affirmant qu’il n’a pas bénéficié d’un procès équitable et que son discours était protégé par le premier amendement.

La restauration du compte de Jones intervient alors qu’Elon Musk a vu un grand nombre de grandes marques, dont Disney et IBM, arrêter de faire de la publicité sur X après qu’un rapport du groupe de défense libéral Media Matters a déclaré que des publicités apparaissaient aux côtés de contenus pro-nazis et de messages nationalistes blancs.

Ils ont également été effrayés après que Musk lui-même ait approuvé une théorie du complot antisémite en réponse à un article sur X.

Le PDG de Tesla s’est ensuite excusé et s’est rendu en Israël, où il a visité un kibboutz attaqué par des militants du Hamas et s’est entretenu avec de hauts dirigeants israéliens.

Elon Musk assiste à la célébration du Met Gala 2022
Elon Musk assiste au gala du Met 2022 célébrant « En Amérique : une anthologie de la mode » au Metropolitan Museum of Art

Mais il a également déclaré que les annonceurs se livraient à un « chantage » et, en utilisant des grossièretés, leur disaient essentiellement de s’en aller.

« Ne faites pas de publicité », leur a dit Musk lors d’une interview sur scène à la fin du mois dernier au New York Times DealBook Summit.

Après avoir acheté Twitter l’année dernière, Musk a déclaré qu’il accordait une « amnistie » aux comptes suspendus et a depuis réintégré l’ancien président Donald Trump ; Ye, le rappeur anciennement connu sous le nom de Kanye West, suite à deux suspensions pour messages antisémites l’année dernière ; et la républicaine d’extrême droite Marjorie Taylor Greene, qui a été expulsée de la plateforme pour avoir violé ses politiques de désinformation sur le COVID-19.

Trump, qui a été banni pour avoir encouragé l’insurrection du Capitole du 6 janvier 2021, possède son propre site de médias sociaux, Truth Social.

Trump n’a tweeté qu’une seule fois depuis qu’il a été autorisé à revenir sur X.

Laisser un commentaire

deux + 8 =