C’est un engagement que j’avais pris à Belfort : EDF reprend dès aujourd’hui les activités nucléaires de General Electric, notamment la fabrication des turbines Arabelle. Un grand pas pour notre souveraineté énergétique. Une fierté française !

Jean Delaunay

EDF reprend les activités nucléaires de General Electric : Emmanuel Macron salue un grand pas pour la souveraineté énergétique française

Le Président Macron annonce la reprise des activités nucléaires de General Electric par EDF

Emmanuel Macron, le Président de la République, a annoncé hier sur Twitter, un grand pas dans le secteur nucléaire français. Selon son tweet, Electricité de France (EDF) a repris les activités nucléaires de l’entreprise américaine General Electric.

Le chef de l’Etat a déclaré cet événement comme une partie de son engagement pris à Belfort. L’aspect le plus remarquable de cette annonce concerne la récupération de la fabrication des turbines Arabelle qui étaient sous la gestion de General Electric.

Une avancée significative pour la souveraineté énergétique française

Emmanuel Macron a caractérisé cet événement comme « un grand pas pour notre souveraineté énergétique ». L’indépendance énergétique est un sujet d’importance capitale pour la France, surtout dans le contexte actuel marqué par les tensions géopolitiques et le défi du changement climatique.

La France, l’un des plus grands producteurs d’énergie nucléaire au monde, voit en cette reprise une possibilité de renforcer son autonomie dans le domaine. La production d’énergie nucléaire constitue une part significative de l’approvisionnement électrique du pays, et cette décision pourrait avoir un impact majeur sur l’économie nationale.

« Une fierté française »

EDF, entreprise nationale française, intégrant les activités de GE, illustre non seulement une avancée dans le domaine énergétique, mais aussi une victoire symbolique pour le pays selon les mots du Président : « Une fierté française ».

L’intégration de la fabrication des turbines Arabelle par EDF signifie que cette technologie essentielle à la production d’énergie nucléaire reste sous contrôle français. Cela confirme l’engagement du pays envers l’énergie nucléaire, tout en assurant son contrôle local sur cette ressource vitale.

Ainsi, avec cette annonce, le Président Macron souligne une nouvelle fois l’importance de la souveraineté énergétique dans son projet politique, et confirme l’engagement de la France à maintenir son expertise et son indépendance dans le secteur nucléaire. Il reste à voir comment cette reprise va s’opérer concrètement sur le terrain et quels impacts vont en découler pour l’économie et pour les employés des deux sociétés concernées.

Laisser un commentaire

12 + 2 =