Des inondations dans l'est de la Libye après la tempête du week-end ont fait 2 000 morts

Jean Delaunay

Des inondations dans l’est de la Libye après la tempête du week-end ont fait 2 000 morts

La tempête méditerranéenne Daniel a provoqué des inondations dévastatrices en Libye, qui ont emporté des quartiers entiers et détruit des maisons dans plusieurs villes côtières. On craint qu’au moins 2 000 personnes soient mortes, a déclaré lundi l’un des dirigeants du pays.

Les destructions ont été les plus importantes à Derna, une ville autrefois aux mains des extrémistes islamiques dans le chaos qui s’est emparé de la Libye pendant plus d’une décennie et l’a laissée avec des infrastructures en ruine et inadéquates. La Libye reste divisée entre deux administrations rivales, l’une à l’est et l’autre à l’ouest, chacune soutenue par des milices et des gouvernements étrangers.

Le nombre confirmé de morts suite aux inondations du week-end s’élevait à 61 lundi soir, selon les autorités sanitaires. Mais ce décompte n’inclut pas Derna, devenue inaccessible, et bon nombre des milliers de disparus seraient emportés par les eaux.

Une vidéo publiée en ligne par des habitants de la ville montre une dévastation majeure. Des zones résidentielles entières ont été rasées le long d’une rivière qui descend des montagnes jusqu’au centre-ville. Des immeubles d’habitation à plusieurs étages qui se trouvaient autrefois loin de la rivière se sont partiellement effondrés dans la boue.

AP/AP
Les rues ont été inondées après la tempête Daniel à Marj, en Libye, le lundi 11 septembre 2023.

Dans un entretien téléphonique avec la chaîne de télévision al-Masar lundi, le Premier ministre Ossama Hamad, du gouvernement de l’est de la Libye, a déclaré que 2 000 personnes seraient mortes à Derna et que des milliers seraient portées disparues. Il a déclaré que Derna avait été déclarée zone sinistrée.

Ahmed al-Mosmari, porte-parole des forces armées du pays basées dans l’est, a déclaré lors d’une conférence de presse que le nombre de morts à Derna avait dépassé les 2 000. Selon lui, entre 5 000 et 6 000 personnes seraient portées disparues. Al-Mosmari a attribué la catastrophe à l’effondrement de deux barrages voisins, provoquant une crue soudaine mortelle.

Depuis le soulèvement de 2011 qui a renversé puis tué le dirigeant de longue date Mouammar Kadhafi, la Libye n’a plus de gouvernement central et l’anarchie qui en a résulté a entraîné une diminution des investissements dans les routes et les services publics du pays, ainsi qu’une réglementation minimale des bâtiments privés. Le pays est désormais divisé entre des gouvernements rivaux à l’Est et à l’Ouest, chacun soutenu par un ensemble de milices.

Derna elle-même, ainsi que la ville de Syrte, ont été contrôlées par des groupes extrémistes pendant des années, à un moment donné par ceux qui avaient prêté allégeance au groupe État islamique, jusqu’à ce que les forces fidèles au gouvernement basé à l’est les expulsent en 2018.

Au moins 46 personnes auraient été tuées dans la ville de Bayda, dans l’est du pays, a déclaré Abdel-Rahim Mazek, directeur du principal centre médical de la ville. Sept autres personnes auraient été tuées dans la ville côtière de Suse, dans le nord-est de la Libye, selon l’Autorité des ambulances et des situations d’urgence. Sept autres personnes auraient été tuées dans les villes de Shahatt et Omar al-Mokhtar, a déclaré Ossama Abduljaleel, ministre de la Santé. Une personne a été signalée morte dimanche dans la ville de Marj.

Le Croissant-Rouge libyen a déclaré que trois de ses employés étaient morts alors qu’ils aidaient des familles à Derna. Plus tôt, le groupe avait déclaré avoir perdu le contact avec l’un de ses employés alors qu’il tentait d’aider une famille bloquée à Bayda. Des dizaines d’autres personnes ont été portées disparues et les autorités craignent qu’elles ne soient mortes dans les inondations qui ont détruit des maisons et d’autres propriétés dans plusieurs villes de l’est de la Libye, selon les médias locaux.

AP/AP
Les rues ont été inondées après la tempête Daniel à Marj, en Libye, le lundi 11 septembre 2023.

À Derna, les médias locaux ont déclaré que la situation était catastrophique, sans électricité ni communication.

Essam Abu Zeriba, ministre de l’Intérieur du gouvernement de l’est de la Libye, a déclaré que plus de 5 000 personnes seraient portées disparues à Derna. Selon lui, de nombreuses victimes ont été emportées vers la Méditerranée.

« La situation est tragique », a-t-il déclaré lors d’un entretien téléphonique sur la chaîne d’information par satellite saoudienne Al-Arabiya. Il a exhorté les agences locales et internationales à se précipiter pour aider la ville.

Dans un message sur X, l’ambassade américaine en Libye a déclaré qu’elle était en contact à la fois avec l’ONU et les autorités libyennes et qu’elle était en train de déterminer comment acheminer l’aide aux zones les plus touchées.

Au cours du week-end, les Libyens ont partagé sur les réseaux sociaux des images montrant des maisons et des routes inondées dans de nombreuses régions de l’est de la Libye. Ils ont appelé à l’aide alors que les inondations assiégeaient les gens à l’intérieur de leurs maisons et dans leurs véhicules.

Ossama Hamad, le Premier ministre du gouvernement de l’est de la Libye, a déclaré Derna zone sinistrée après que de fortes pluies et des inondations ont détruit une grande partie de la ville située dans le delta du petit Wadi Derna, sur la côte est de la Libye. Le Premier ministre a également annoncé trois jours de deuil et a ordonné que les drapeaux de tout le pays soient mis en berne.

Contrôleant l’est et l’ouest de la Libye, le Cmdr. Khalifa Hifter a déployé des troupes pour aider les habitants de Benghazi et d’autres villes de l’Est. Ahmed al-Mosmari, porte-parole des forces de Hifter, a déclaré avoir perdu le contact avec cinq soldats qui aidaient les familles assiégées à Bayda.

Les gouvernements étrangers ont envoyé des messages de soutien lundi soir. Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyan, président des Émirats arabes unis, a déclaré que son pays enverrait une aide humanitaire et des équipes de recherche et de sauvetage dans l’est de la Libye, selon l’agence de presse officielle WAM des Émirats arabes unis.

La Turquie, qui soutient le gouvernement basé à Tripoli à l’ouest, a également exprimé ses condoléances, tout comme l’Algérie voisine.

La tempête Daniel devrait arriver lundi dans certaines parties de l’ouest de l’Égypte, et les autorités météorologiques du pays ont mis en garde contre d’éventuelles pluies et mauvais temps.

Laisser un commentaire

3 × 2 =