Jean Delaunay

Classement de Shanghai : Emmanuel Macron salue l’excellence des universités françaises et promet un soutien continu

Éloge de l’excellence française dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche

Le président Emmanuel Macron a choisi de rendre hommage à l’excellence française en matière d’enseignement supérieur et de recherche à travers un tweet aujourd’hui, profitant de la récente publication du classement de Shanghai.

Les universités françaises se sont particulièrement démarquées avec 27 établissements cités parmi les institutions les plus prestigieuses du monde. Le nombre en soi est impressionnant et témoigne, selon le président français, de la place importante que la France occupe dans le domaine de la formation et de l’éducation supérieure.

Emmanuel Macron a ainsi exprimé sa reconnaissance envers les acteurs de l’enseignement et de la recherche, affirmant que leur travail contribue grandement à la réputation de la France en tant que « grande Nation de formation, de recherche et d’innovation ».

Mesure de soutien continue à l’enseignement supérieur

Dans son tweet, Emmanuel Macron souligne également l’engagement du gouvernement à soutenir continuellement le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ces mots viennent assurer les acteurs du secteur que, malgré les défis actuels, leur travail essentiel ne sera pas négligé.

Ce soutien a déjà été démontré à travers plusieurs politiques et réformes passées, avec une augmentation notable du budget alloué à l’enseignement supérieur et à la recherche. Reste à voir comment ce soutien se matérialisera concrètement dans les années à venir.

Quelle place pour la France dans la course mondiale à la connaissance ?

Ce tweet du président de la République est aussi l’occasion de rappeler que la position de la France dans le classement de Shanghai, bien qu’encourageante, est encore loin derrière les leaders mondiaux que sont les États-Unis et le Royaume-Uni.

Ces données, bien qu’imparfaites, sont souvent utilisées pour évaluer la performance des institutions de recherche et d’enseignement supérieur. La mention du classement de Shanghai par Emmanuel Macron traduit une volonté d’inscrire les universités françaises dans une compétition internationale qui, si elle est bénéfique pour la visibilité de leur recherche, comporte également de nombreux enjeux en termes de financements, de ressources humaines ou d’attractivité pour les étudiants étrangers.

Il sera intéressant de voir comment le dialogue entre le chef de l’État et les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche évoluera dans les années à venir. En attendant, ce tweet est un signe positif pour tous ceux qui travaillent à faire briller le savoir français dans le monde.

Laisser un commentaire

deux × un =