Beyoncé is back with

Jean Delaunay

Beyoncé est de retour avec « Act II : Cowboy Carter » – et sa tracklist la plus longue à ce jour

Le 8ème album de Queen B sort demain – et nous connaissons désormais la tracklist. Voici tout ce que vous devez savoir.

Ouais…

En selle, cowboys et cowgirls…

Dépoussiérez vos Stetson…

*Insérer ici le cliché du pays de votre choix*

Beyoncé est de retour demain avec son nouvel album, « Act II: Cowboy Carter », dans lequel Queen Bey rendra hommage à ses racines texanes et adoptera le style de la musique country pour une autre réinvention artistique, après son album de 2022 « Renaissance » – qui s’appuyait fortement sur la musique de club et de danse.

Le célèbre chanteur avait précédemment révélé que tout cela faisait partie d’un projet en trois parties – d’où la partie « Acte II » du titre.

Avant la sortie de l’album de demain, la base de fans dévouée de Bey – connue sous le nom de « The Hive » – a eu un aperçu sur le compte Instagram de Bey, lorsqu’elle a partagé une image qui semble inclure les titres de ses chansons. Du groovy mais autoritaire ‘Texas Hold ‘Em’ et du country-rock ’16 Carriages’ précédemment sortis, incluant désormais ‘American Requiem’, ‘Blackbird’, ‘Alligator Tears’, ‘Smoke Hour ll’, ‘ Levi’s Jeans », « Ya Ya », « Oh Louisiana », « Desert Eagle », « Riverdance », « Sweet Honey Buckin » et « Amen ».

Voir cette publication sur Instagram

Un post partagé par Beyoncé (@beyonce)

Comme le prouvent les titres, les clichés country arrivent vite et lourdement. En ce qui concerne les graphiques de la publication, les graphiques et les vignettes de texte de couleur rouge, blanche et bleue faisant écho aux publicités de la vieille école honorent l’esthétique américaine.

Une chanson semble s’appeler « The Linda Martell Show », une référence à l’artiste country révolutionnaire qui est devenue la première femme noire à jouer au Grand Ole Opry. Il y a également une mention de « Dolly P » – une référence à l’icône country Dolly Parton – et d’un morceau intitulé « Jolene », une référence à l’une des chansons les plus connues de Parton.

Ce n’est pas surprenant, car plus tôt ce mois-ci, dans une interview avec Knox News célébrant l’ouverture saisonnière de son parc d’attractions Dollywood, Parton a déclaré qu’elle pensait que Beyoncé avait enregistré une reprise de son tube de 1973.

« Eh bien, je pense qu’elle l’a fait », dit-elle. « Je pense qu’elle a enregistré ‘Jolene’ et je pense que ça sera probablement sur son album country, ce qui me passionne beaucoup. »

Comme si cela ne suffisait pas à vous décourager (aucune idée de ce que je dis ici, je vais dans le sens du split flow), la tracklist mentionne également « Smoke Hour Willie Nelson » – une autre référence à un pilier du country américain. – mais il n’est pas immédiatement clair si Nelson est impliqué dans le projet.

Les fans devront attendre demain pour voir la programmation finale – mais s’il s’agit de l’ensemble complet, l’album sera de loin le plus long de Beyoncé, avec un total de 27 titres.

Beyoncé
Beyoncé

Concernant l’évolution du genre vers le country pour cet album, Beyoncé a expliqué qu’elle avait été inspirée à se lancer dans le genre après un incident où elle ne s’était pas sentie « accueillie ».

Elle faisait probablement référence à sa performance de 2016 aux Country Music Association Awards, où elle avait fait un duo avec les Dixie Chicks (maintenant connus sous le nom de Chicks).

Cette apparition a suscité une controverse dans la communauté rurale – pour les raisons décourageantes que vous pouvez imaginer.

Beyoncé a expliqué sur Instagram que cet incident l’avait inspirée à étudier les origines de la musique country.

« C’est né d’une expérience que j’ai vécue il y a des années où je ne me sentais pas la bienvenue… et il était très clair que je ne l’étais pas », a-t-elle déclaré. « Mais, grâce à cette expérience, j’ai plongé plus profondément dans l’histoire de la musique country et étudié nos riches archives musicales. »

« Act II est le résultat d’un défi que j’ai relevé et de la prise de mon temps pour plier et mélanger les genres afin de créer cette œuvre. »

Elle a conclu en disant : « J’ai quelques surprises sur l’album, et j’ai collaboré avec des artistes brillants que je respecte profondément », avant de rassurer certains de ses fans avec : « Ce n’est pas un album Country. C’est un « Beyoncé ». « album. »

Quoi qu’il en soit, on ne peut nier que Beyoncé a pris un bon départ, puisque le morceau « Texas Hold ‘Em » a été catapulté au sommet du palmarès de la musique country du Billboard, malgré le refus initial de certaines stations de radio country américaines de diffuser le morceau. Cela a fait de l’artiste la première femme noire à remporter un hit country n°1.

Et malgré toutes les phrases et références éculées de la tracklist, j’ai hâte de savoir ce que Bey nous réserve avec son huitième album studio, car les deux premiers singles sont accrocheurs comme l’enfer – même si je suis un peu dubitatif sur le paroles parfois.

C’est une période de massacre ou allons-nous mâcher du gravier ? Il ne faudra plus longtemps pour le savoir.

Et quel sera le troisième volet du tiercé trio « Renaissance » ?

J’espère secrètement un opus punk rock – avec Bey poursuivant l’illustration représentant un cheval vue à la fois sur « Renaissance » et « Cowboy Carter », mais cette fois, l’animal peut être orné de tartan déchiré et d’épingles de sûreté.

« Acte III : La crasse et la fureur de Bey » ? Un garçon peut rêver.

« Acte II : Cowboy Carter » sort demain (29 mars) à minuit.

Laisser un commentaire

sept − 7 =