Travellers queue at security at Heathrow Airport in London.

Milos Schmidt

Vol annulé ? Voici les compagnies aériennes qui ont eu le moins de retards en 2023

On estime que 1,19 milliard de passagers ont transité par les 40 principaux aéroports européens en 2023.

Des grèves du contrôle aérien aux conditions météorologiques extrêmes, l’année dernière, des millions de passagers ont été confrontés à des retards de vol à travers l’Europe.

Mais où se trouvaient les plus gros problèmes et quelles compagnies aériennes ont le mieux fait face à ces conditions ?

De nouvelles données publiées par l’organisation européenne de contrôle du trafic aérien Eurocontrol ont révélé les performances des aéroports et des compagnies aériennes l’année dernière.

Il souligne les défis qu’il y a à garantir que 10 millions de vols arrivent et partent à l’heure face aux « grèves, à une augmentation massive des intempéries et aux perturbations causées par l’invasion de l’Ukraine par la Russie ».

Les retards en Europe ont-ils été pires en 2023 ?

Les grèves du contrôle aérien en France et les événements météorologiques extrêmes de l’été ont eu un impact important sur les vols européens au premier semestre de l’année dernière. Et la fermeture continue de l’espace aérien ukrainien a entraîné une augmentation du trafic au-dessus des pays voisins, conduisant à des restrictions presque quotidiennes en Hongrie.

Les retards en route dus aux frappes de l’ATC ont été quatre fois plus élevés en 2023 qu’ils ne l’étaient en 2022, affectant presque tous l’espace aérien français.

Le retard moyen, toutes causes confondues, était de 17,7 minutes, soit à peu près le même niveau qu’en 2022, mais bien plus élevé qu’en 2019. 71 % des vols sont arrivés à l’heure et environ 65 % sont repartis à l’heure.

Les aéroports comme Lisbonne et Londres Gatwick ont ​​été confrontés à de fréquentes restrictions de capacité, tandis que les principales perturbations dans d’autres hubs comme Amsterdam, Heathrow et Munich provenaient de la météo.

La France et l’Allemagne sont responsables de près des deux tiers de tous les retards de vols en route. Même si les grèves, les événements météorologiques et les modifications apportées aux systèmes ont aggravé les problèmes, les principaux problèmes à l’origine des retards ont été la capacité et le personnel.

Les voyageurs attendent devant les comptoirs d'enregistrement vides de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, au nord de Paris.
Les voyageurs attendent devant les comptoirs d’enregistrement vides de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, au nord de Paris.

Quelles compagnies aériennes ont eu le moins de retards ?

Quatre compagnies aériennes – Iberia, Widerøe, Vueling et Norwegian – affichaient des taux de ponctualité à l’arrivée supérieurs à 80 pour cent. Cela signifie qu’ils ont eu le plus grand nombre de vols arrivés à l’heure.

Mais seuls Vueling et Norwegian ont montré des améliorations en matière de ponctualité par rapport à 2019 – les chiffres de tous les autres opérateurs ont diminué.

Les pires compagnies aériennes en termes de ponctualité d’arrivée étaient TAP (61 pour cent), Pegasus (62 pour cent) et Turkish Airlines (64 pour cent).

En ce qui concerne les départs à l’heure, les trois aéroports les plus ponctuels sont Oslo, Vienne et Athènes. Les 20 aéroports répertoriés dans les données d’Eurocontrol ont enregistré des chiffres de départ à l’heure pires qu’en 2019.

Quels sont les aéroports les plus fréquentés d’Europe ?

L’aéroport d’Istanbul a accueilli le plus grand nombre de vols l’année dernière, établissant un nouveau record avec 1 684 en une journée le 22 juin. Amsterdam arrive en deuxième position et Londres Heathrow en troisième, toutes trois affichant une augmentation du trafic par rapport à 2022.

Mais une grande majorité d’aéroports voient encore un peu moins de vols qu’en 2019.

Eurocontrol estime que 1,19 milliard de passagers ont transité par les 40 principaux aéroports européens en 2023. C’est nettement plus qu’en 2022, mais cela reste inférieur à ce qu’il était avant la pandémie de COVID-19.

Cette augmentation du nombre de passagers est bien supérieure à celle des vols, car les nouveaux modèles d’avions permettent aux compagnies aériennes de disposer désormais de plus de sièges disponibles qu’auparavant. Les données montrent également que ces sièges sont pourvus.

Où volaient les gens en 2023 ?

Eurocontrol a également révélé quelles étaient les routes les plus populaires depuis l’Europe l’année dernière. La plupart des voyageurs voyagent à l’intérieur de l’Europe, avec une moyenne de 21 660 vols par jour.

Les voyages intercontinentaux représentaient en moyenne 5 414 vols chaque jour.

Le Moyen-Orient était la deuxième destination la plus populaire après l’Europe, suivi de l’Amérique du Nord, de l’Afrique du Nord et de l’Asie. Les vols vers la région Asie/Pacifique ont connu la plus forte croissance l’année dernière, avec un nombre de voyages en hausse de 33 % par rapport à 2022.

Laisser un commentaire

6 − 1 =