Un nouveau vaccin contre le cancer pourrait améliorer la survie des patients atteints de certains cancers du poumon (étude)

Jean Delaunay

Un nouveau vaccin contre le cancer pourrait améliorer la survie des patients atteints de certains cancers du poumon (étude)

Une entreprise française de biotechnologie a déclaré que son vaccin contre le cancer était efficace pour réduire de 41 % le risque de décès des personnes atteintes de certains cancers du poumon.

Il a été démontré qu’un nouveau vaccin améliore la survie des personnes souffrant de certains cancers du poumon, selon une société française de biotechnologie.

Le vaccin Tedopi d’Ose Immunotherapeutics s’est révélé efficace pour réduire les taux de mortalité dans certains cancers du poumon, a indiqué la société dans un communiqué lundi.

Le cancer du poumon est la principale cause de décès liés au cancer en Europe et aux États-Unis.

Les résultats d’un essai clinique de phase 3 visant à évaluer les bénéfices thérapeutiques du vaccin – dernière étape avant qu’un médicament puisse être commercialisé – ont été publiés dans la revue Annals of Oncology.

Le vaccin a été administré à des patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules avancé (NSCLC ou adénocarcinome), le type de cancer du poumon le plus courant et « généralement moins sensible à la chimiothérapie et à la radiothérapie », selon l’Institut américain du cancer.

Diminution de 41% du risque de décès

Au total, 219 patients, présentant tous une résistance à d’autres traitements, ont participé à l’étude dans neuf pays européens et aux États-Unis. 139 patients ont reçu le vaccin et 80 ont reçu une chimiothérapie.

Les patients ayant reçu Tedopi ont montré un taux de survie significativement plus élevé et une meilleure qualité de vie que ceux ayant reçu une chimiothérapie.

« Une réduction significative de 41% du risque de décès a été observée, associée à un score de tolérance amélioré et à un maintien de la qualité de vie », a déclaré dans un communiqué le professeur Benjamin Besse de l’Institut Gustave Roussy, auteur principal de l’étude.

Le vaccin d’Ose Immunotherapeutics a été utilisé dans cet essai comme traitement de troisième intention, ce qui signifie que les patients avaient déjà reçu deux autres thérapies.

« Une évaluation plus approfondie est clairement justifiée dans une deuxième ligne de traitement du CPNPC avancé et métastatique, afin de potentiellement rendre ce vaccin anticancéreux disponible pour les patients difficiles à traiter en échec et ayant des besoins médicaux élevés », a ajouté Besse.

Le vaccin Tedopi est efficace chez les patients porteurs du gène HLA-A2, présent chez environ la moitié de la population, selon Ose Immunotherapeutics.

Il est administré initialement toutes les trois semaines, puis toutes les huit semaines pendant un an, puis toutes les 12 semaines.

Nicolas Poirier, PDG de l’entreprise, a déclaré que les récents résultats des différents essais « ont mis en évidence la promesse de cette nouvelle classe thérapeutique de vaccins ».

Avancées en immunothérapie

Tedopi est un vaccin thérapeutique contre le cancer et non une mesure préventive.

Les vaccins thérapeutiques contre le cancer visent à entraîner le système immunitaire à reconnaître et à détruire spécifiquement les cellules tumorales. En d’autres termes, ils utilisent le système de défense du patient pour lutter contre le cancer.

Le domaine de l’immunothérapie a fait des progrès considérables depuis les années 2010 et a bénéficié de la recherche pendant la pandémie, qui « a accéléré la production de vaccins, en particulier de vaccins à ARNm », selon Cancer Research UK.

Plusieurs traitements immunothérapeutiques ont depuis été approuvés et les recherches se poursuivent. Plus tôt cette année, le gouvernement britannique a signé un accord avec BioNTech pour lancer des essais de vaccins contre le cancer, traitant jusqu’à 10 000 patients d’ici 2030.

Selon Market Future Insight, le marché mondial des vaccins contre le cancer devrait représenter 22 milliards d’euros en 2033, malgré le coût élevé des traitements.

La valeur de l’action Ose Immunotherapeutics a augmenté de 60% à la Bourse de Paris au lendemain de l’annonce des résultats de l’essai.

Laisser un commentaire

1 × 2 =