Houthi fighters march during a rally of support for the Palestinians in the Gaza Strip and against the U.S. strikes on Yemen outside Sanaa on Jan. 22, 2024.

Jean Delaunay

Un navire commercial endommagé lors d’une attaque présumée des Houthis en mer Rouge

La société de sécurité privée Ambrey a identifié le navire impliqué comme étant un porte-conteneurs battant pavillon libérien à destination de Qingdao, en Chine.

Un drone aérien probablement lancé par les rebelles houthis du Yémen a frappé et endommagé dimanche un navire dans la mer Rouge, ont indiqué des responsables, la dernière attaque du groupe visant le couloir maritime vital.

Le groupe a déjà revendiqué plusieurs attaques dans la zone samedi.

L’attaque intervient alors que les États-Unis ont renvoyé l’USS Dwight D. Eisenhower chez eux après un déploiement de huit mois au cours duquel il a dirigé la réponse américaine aux assauts des Houthis.

Ces attaques ont vu le trafic maritime diminuer considérablement sur la route cruciale vers les marchés d’Asie, du Moyen-Orient et d’Europe, une campagne qui, selon les Houthis, se poursuivra aussi longtemps que la guerre entre Israël et le Hamas fera rage dans la bande de Gaza.

L’attaque de drone s’est produite vers l’aube au large de la ville portuaire de Hodeida, tenue par les rebelles, a indiqué le centre des opérations commerciales maritimes de l’armée britannique.

Il a déclaré que le navire avait subi des dommages mais que ses marins à bord « étaient sains et saufs ». Le ministère n’a pas précisé l’étendue des dégâts, mais a indiqué qu’une enquête était en cours.

La société de sécurité privée Ambrey a identifié le navire impliqué comme étant un porte-conteneurs battant pavillon libérien à destination de Qingdao, en Chine.

Les Houthis n’ont pas immédiatement revendiqué l’attaque. Cependant, cela peut prendre des heures, voire des jours, aux rebelles pour reconnaître leurs assauts.

Sur cette photo diffusée par l'Etat-Major des Armées, le MV Tutor coule en mer Rouge après avoir été heurté par un drone Houthi, mercredi 12 juin 2024.
Sur cette photo diffusée par l’Etat-Major des Armées, le MV Tutor coule en mer Rouge après avoir été heurté par un drone Houthi, mercredi 12 juin 2024.

Jusqu’à présent, quatre morts et un navire coulé

Les Houthis ont lancé plus de 60 attaques ciblant des navires spécifiques et tiré d’autres missiles et drones au cours de leur campagne, qui a tué au total quatre marins. Ils ont saisi un navire et en ont coulé deux depuis novembre.

Une campagne de frappes aériennes menée par les États-Unis a ciblé les Houthis depuis janvier, avec une série de frappes le 30 mai, tuant au moins 16 personnes et en blessant 42 autres, selon les rebelles.

Les Houthis ont affirmé que leurs attaques visaient des navires liés à Israël, aux États-Unis ou à la Grande-Bretagne. Cependant, de nombreux navires attaqués n’ont que peu ou pas de lien avec la guerre entre Israël et le Hamas – y compris ceux à destination du principal bienfaiteur des Houthis, l’Iran.

Laisser un commentaire

1 × 5 =