The website of the Telegram messaging app is seen on a notebook screen in 2022.

Jean Delaunay

« Se propager comme une traînée de poudre » : le fondateur de Telegram affirme que le système touchera un milliard d’utilisateurs cette année

La plateforme Telegram devrait atteindre le milliard d’utilisateurs cette année, a déclaré son co-fondateur dans une interview publiée ce mercredi.

Le réseau social Telegram atteindra un milliard d’utilisateurs cette année, a déclaré son co-fondateur Pavel Durov dans une interview.

Offrant aux utilisateurs des fonctions de discussion de groupe de masse avec ce qu’on appelle des canaux, ainsi qu’un accent mis sur la confidentialité et le cryptage, Telegram compte 900 millions d’utilisateurs mensuels, ce qui en fait la sixième application la plus utilisée au monde derrière Facebook, YouTube, WhatsApp, TikTok, Instagram et WeChat.

« Telegram se propage comme un feu de forêt » et devrait augmenter et atteindre un milliard d’utilisateurs en 2024, a déclaré Durov au commentateur conservateur américain et ancien animateur de Fox News Tucker Carlson dans une interview sur X.

« Les gens sont intelligents, ils aiment utiliser les bonnes choses », a-t-il déclaré.

« Chaque fois que vous avez une personne qui commence à utiliser Telegram, elle est là pour un chili et elle commence à découvrir toutes les fonctionnalités, la vitesse, la sécurité, elle ne veut pas revenir en arrière et elle commence à inviter ses amis », Durov ajouté concernant le modèle économique de l’entreprise.

Il a déclaré que les utilisateurs étaient attirés par l’indépendance, la confidentialité et la liberté offertes par la plateforme.

Une plateforme « neutre »

Telegram a été créé en 2013 par Dourov et son frère Nikolaï, qui ont également créé VKontakte (VK).

Lorsque le gouvernement russe a pris le contrôle de cette dernière, les Dourov ont développé une plateforme qui ne pouvait être surveillée.

En conséquence, Telegram offre un cryptage et un anonymat de bout en bout à ses utilisateurs qui peuvent partager des messages, des photos, des vidéos et des fichiers.

La société est basée à Dubaï, aux Émirats arabes unis (EAU), un endroit « qui n’est aligné géopolitiquement avec aucune des grandes superpuissances », a déclaré Durov.

L’application est particulièrement utilisée en Inde et en Russie malgré une interdiction de deux ans dans le pays.

L’accent mis par Telegram sur la confidentialité et les discussions en grand groupe en a fait un outil précieux permettant aux militants et aux journalistes de partager des informations et de coordonner leurs efforts malgré les régimes autoritaires.

« Nous pensons qu’il est important d’avoir cette plateforme qui soit neutre vis-à-vis de toutes les voix », a-t-il ajouté.

Cependant, ce même anonymat a également attiré ceux qui diffusent de la désinformation, de la propagande et des contenus illégaux.

Laisser un commentaire

deux × 2 =