Makeup

Milos Schmidt

Puig, propriétaire de Paco Rabanne, souhaite lever plus de 2,5 milliards d’euros en s’introduisant en bourse

Le groupe de beauté barcelonais Puig, propriétaire de Paco Rabanne, Charlotte Tilbury et Caroline Herrera, annonce son intention d’introduire en bourse.

Le groupe de beauté Puig se prépare à lancer l’une des plus grandes introductions en bourse espagnoles depuis des années, ce qui signifie que ses actions privées seront accessibles au public.

Selon un dossier réglementaire partagé lundi, la société vendra dans un premier temps pour 1,25 milliard d’euros d’actions, qui sera suivie d’une offre secondaire plus importante.

Le dossier ne précise pas le nombre exact d’actions qui seront cotées, mais Puig espère lever plus de 2,5 milliards d’euros.

En entrant en bourse, l’entreprise emboîte le pas à d’autres acteurs clés du secteur de la beauté, notamment LVMH, Kering, L’Oréal et Estée Lauder.

Marc Puig, président-directeur général, a déclaré dans un communiqué : « Nous pensons que le fait d’être une entreprise familiale également soumise à la responsabilité du marché nous permettra d’être plus compétitifs sur le marché international de la beauté au cours de la prochaine phase de développement de l’entreprise. développement. »

Fondée en 1914, Puig est une entreprise familiale depuis trois générations et vaut aujourd’hui entre 8 et 10 milliards d’euros.

À la fin de l’année dernière, Marc Puig a déclaré au FT qu’une éventuelle introduction en bourse pourrait contribuer à revigorer l’entreprise : « Des difficultés peuvent surgir, notamment dans la transition entre les générations – la recherche de leadership, un manque de compréhension, une perte de passion… Devoir rendre des comptes au marché implique une discipline et une rigueur qui garantissent que ces problèmes ne surviennent pas. »

La cotation de Puig intervient dans une période de reprise du marché des introductions en bourse.

Pendant la pandémie, le nombre de cotations mondiales a considérablement ralenti en raison de l’incertitude des marchés, mais la confiance des investisseurs est désormais renforcée par la perspective de baisses des taux d’intérêt.

Selon PwC, les trois premiers mois de cette année ont vu les bénéfices des introductions en bourse atteindre leur plus haut niveau depuis la même période en 2021, les entreprises ayant levé 4,8 milliards d’euros.

Cela fait suite à un bénéfice total de 1,2 milliard d’euros levé grâce à 10 introductions en bourse au premier trimestre 2023.

Cependant, toutes les nouvelles inscriptions ne fonctionnent pas bien.

Alors que des sociétés comme le groupe suisse de soins de la peau Galderma et le fabricant allemand Renk ont ​​vu la valeur de leurs actions augmenter depuis leur introduction en bourse, les actions du détaillant de produits de beauté allemand Douglas ont chuté après une introduction en bourse le mois dernier.

Laisser un commentaire

quatre × trois =