Polish Prime Minister Donald Tusk, who leads a centrist, pro-EU party, votes in the election for the European Parliament, in Warsaw, Poland, on Sunday, June 9, 2024.

Jean Delaunay

Pologne à la sortie des urnes : la coalition du Premier ministre Tusk conserve son avantage sur le PiS aux élections européennes

L’alliance politique de Tusk, la Coalition civique, a maintenu son avance sur le parti populiste de droite Droit et Justice ou PiS, le parti d’extrême droite Confédération entrant au Parlement européen pour la première fois.

Les premières projections des résultats des élections européennes en Pologne montrent que la Coalition civique de Tusk est prête à conserver son avance sur son rival Droit et Justice ou PiS, imitant les résultats des élections nationales de décembre.

Un sondage Ipsos publié par la chaîne de télévision polonaise TVN24 montre qu’avec 38% des voix, l’alliance politique de Tusk devrait être en mesure de déléguer environ 21 députés au nouveau Parlement européen.

Le parti populiste de droite PiS arrive en deuxième position avec un résultat attendu de 33,9 %.

Le vote des élections européennes en Pologne a été largement présenté comme un test pour le parti de Tusk, qui a battu le PiS lors des élections pour la première fois en dix ans.

Après avoir formé un gouvernement de coalition à la suite des élections générales de décembre, Tusk a cherché à s’imposer, ainsi que son parti, comme une force dominante dans la politique polonaise.

Au cours de sa campagne, il a présenté le vote comme un choix entre la sécurité au sein de l’Union européenne et un avenir risqué en dehors de celle-ci.

Tusk – ancien président du Conseil européen – a maintenu une position résolument pro-européenne, contrastant fortement avec son rival politique, le leader du PiS, Jarosław Kaczyński, qui a exprimé sa désapprobation de l’Union européenne après avoir voté dimanche à Varsovie.

Parmi les autres partis de la coalition de Tusk figurent le centre-droit Troisième Voie, qui devrait obtenir 8,2 %, et la Gauche, qui devrait obtenir 6,6 %.

Le parti nationaliste d’extrême droite Confédération devrait également entrer pour la première fois au Parlement européen avec 11,9 % des voix. Le résultat est une victoire pour le parti, qui n’avait pas réussi à atteindre le seuil électoral de 5 % en 2019.

Parti patchwork composé d’une alliance de plusieurs partis plus à droite du PiS, il comprend des nationalistes, des libertaires et des monarchistes aux opinions dures, notamment antisémites et anti-LGBTQ+.

Une participation inférieure à celle d’il y a cinq ans

Les élections européennes sont les troisièmes organisées en Pologne en huit mois environ. Le pays a déjà organisé des élections législatives en octobre dernier et des élections locales en avril.

Cette année, le taux de participation aux élections européennes était de 39 %, soit moins qu’en 2019 où il avait atteint 45,7 %.

Selon Jan Kubik, directeur de l’École d’études slaves et est-européennes de l’University College de Londres, la participation électorale est cruciale dans les résultats polonais.

« Une participation plus faible signifiera que les gens seront, comme je le soupçonne, plus concentrés sur les questions intérieures cruciales. Une participation plus élevée signifiera que les gens transposent ces questions intérieures plus largement dans l’UE », a déclaré Kubik.

Laisser un commentaire

vingt + 17 =