Austrian Federal Minister for Agriculture, Forestry, Regions and Water Management Norbert Totschnig led a move to delay EU anti-deforestation rules.

Milos Schmidt

Politique de l’UE. Les gouvernements sont invités à reconsidérer leur proposition de retarder la loi sur la déforestation

Les défenseurs de la conservation des forêts et les défenseurs de l’environnement ont réagi avec colère aux efforts des gouvernements au sein du Conseil de l’UE pour édulcorer une loi récemment adoptée visant à protéger les forêts à la fois à l’étranger et en Europe, avant même qu’elle n’entre en vigueur.

Les organisations environnementales ont exhorté les gouvernements à ne pas faire marche arrière sur la nouvelle législation visant à prévenir la déforestation liée aux biens importés dans l’UE, après qu’une grande majorité des ministres de l’Agriculture se soient rangés derrière un appel au report de la loi qui doit entrer en vigueur à la fin de cette année. année.

Dans une lettre ouverte aux gouvernements de l’UE aujourd’hui (28 mars), quelque trois douzaines d’ONG, dont le groupe d’action forestière Fern et l’organisation caritative juridique Client Earth, ont réagi avec inquiétude à un « appel à l’action urgent » lancé par l’Autriche lors d’un sommet du Conseil de l’UE mardi, exigeant la période de mise en œuvre soit « considérablement prolongée », avec des exemptions générales pour les « pays sûrs » et pour les petits producteurs au sein de l’UE.

L’appel a été soutenu par la Finlande, l’Italie, la Pologne, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède, et le ministre autrichien de l’Agriculture, Norbert Totschnig, a ensuite déclaré que son initiative avait été soutenue par « une majorité écrasante » de 20 États membres. « Nous demandons maintenant à la Commission de suspendre temporairement le règlement, permettant ainsi une mise en œuvre réalisable accompagnée d’une révision du règlement », a-t-il déclaré dans un communiqué.

« L’UE doit respecter son engagement à lutter contre la déforestation et la dégradation des forêts à l’échelle mondiale, tant sur son territoire qu’à l’étranger. Tout retard dans la mise en œuvre nuirait à sa crédibilité », ont écrit les ONG, ajoutant : « Nous exhortons tous les États membres à être à l’avant-garde d’une mise en œuvre rapide et efficace du (règlement européen sur la déforestation) EUDR, au lieu de se laisser prendre aux efforts de lobbying des industries. »

Leur lettre cite également des rapports récents du Consortium international des journalistes d’investigation suggérant que les autorités de plusieurs pays de l’UE ont alloué des ressources insuffisantes à la mise en œuvre de la nouvelle loi.

Après le 30 décembre, ou six mois plus tard pour les petites entreprises, il sera illégal de placer du bétail, du cacao, du café, du palmier à huile, du caoutchouc, du soja, du bois ou toute une gamme de produits dérivés sur le marché de l’UE sans procéder à un contrôle préalable rigoureux et sans produire de production. certification détaillée. Julia Christian, militante pour la forêt chez Fern à Bruxelles, a déclaré qu’il y avait des signes que cette loi révolutionnaire suscitait déjà « des améliorations structurelles sur le terrain dans les pays forestiers tropicaux ».

« Si cette tentative de sape réussit, alors le message au reste du monde sera clair : l’Europe est heureuse de prendre des mesures décisives pour mettre fin à la destruction des forêts à l’étranger, mais n’est pas prête à le faire chez elle », Christian dit.

L’initiative autrichienne est intervenue dans un contexte de controverse autour des efforts déployés au sein du Conseil de l’UE pour faire marche arrière sur plusieurs textes législatifs environnementaux provisoires du Green Deal, ce qui aurait signifié un retour sur les accords politiques durement gagnés avec le Parlement européen. Cette dernière proposition appelle à l’ajustement d’une loi qui est déjà en vigueur quelques mois seulement avant son entrée en vigueur, une décision que les ONG considèrent comme « contraire aux principes démocratiques de l’UE ».

Laisser un commentaire

2 × trois =