Mazepin

Jean Delaunay

Politique de l’UE. Le tribunal annule les sanctions contre le pilote de F1 Nikita Mazepin

Le gel économique du conducteur en réponse à l’invasion de l’Ukraine n’était pas justifié simplement parce qu’il était le fils de l’oligarque russe Dmitri Mazepin, ont déclaré les juges.

Les sanctions européennes imposées au pilote de Formule 1 Nikita Mazepin ont été annulées par les tribunaux européens dans un jugement rendu aujourd’hui (20 mars).

En mars 2022, Mazepin s’est vu interdire l’entrée dans l’UE et ses fonds ont été gelés en représailles à la guerre russe en Ukraine.

Son équipe, Haas, a également rapidement annulé son contrat de conduite, ainsi que son accord de sponsoring avec Uralkali, une société russe d’engrais appartenant au père oligarque de Mazepin, Dmitry.

« L’association entre M. Nikita Mazepin et son père n’est en aucun cas établie d’un point de vue économique ou capitalistique » par les législateurs européens, a déclaré le Tribunal de l’UE, ajoutant que de simples liens familiaux ne suffisent pas pour imposer des sanctions.

L’UE a cherché à imposer des restrictions commerciales aux personnes liées au régime de Moscou en représailles à son belligérance. Au cours du week-end, le président russe Vladimir Poutine a organisé ce que les responsables européens ont appelé des « pseudo-élections » dont il était le seul vainqueur possible.

Plus récemment, le bloc a accepté de sanctionner 30 responsables suite à la mort en prison du chef de l’opposition Alexeï Navalny.

En novembre, les juges de l’UE ont confirmé les sanctions contre Dmitri Mazepin, arguant que le magnat de la chimie faisait clairement partie du cercle étroit du président Vladimir Poutine. Cette décision fait actuellement l’objet d’un appel devant la Cour de justice de niveau supérieur.

Dans un message publié aujourd’hui (20 mars) sur le réseau social X, le commissaire européen aux Affaires étrangères, Josep Borrell, a annoncé son intention d’utiliser les recettes exceptionnelles provenant de centaines de milliards d’euros d’actifs de la banque centrale russe pour soutenir l’Ukraine.

L’avocat de Nikita Mazepin et les porte-parole de l’UE n’ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Laisser un commentaire

20 − trois =