Pékin et ses environs gravement touchés par de fortes pluies ces derniers jours

Jean Delaunay

Pékin et ses environs gravement touchés par de fortes pluies ces derniers jours

Un parc de la capitale chinoise, Pékin, où les habitants se réunissaient, dansaient et faisaient de l’exercice, est inondé de déchets plastiques après que la ville a été frappée par ses pluies les plus fortes depuis le début des records il y a 140 ans.

La tempête Doksuri, un ancien super typhon, a balayé la Chine vers le nord après avoir frappé la province méridionale du Fujian la semaine dernière, avec des pluies torrentielles qui ont frappé samedi la capitale généralement sèche et les régions environnantes.

En seulement 40 heures, Pékin a enregistré presque la moyenne des précipitations pour tout le mois de juillet. Des pans entiers de la ville et de sa banlieue ont été durement touchés par la pluie, les médias d’État rapportant que 974 400 personnes ont été évacuées dans la région.

On signale également qu’au moins 11 personnes, dont deux secouristes, sont mortes dans la ville tandis que 13 autres sont toujours portées disparues.

Les autorités ont levé une alerte rouge pour les inondations à Pékin mercredi matin après que le débit d’eau dans les principaux fleuves soit tombé en dessous du niveau d’avertissement.

Avec la diminution des précipitations, l’accent s’est déplacé sur l’opération de secours avec des centaines de secouristes de la Croix-Rouge chinoise qui auraient été envoyés dans des zones durement touchées pour nettoyer les débris et aider à évacuer les victimes.

Laisser un commentaire

11 + sept =