Marion Ackermann

Jean Delaunay

Marion Ackermann, première femme à la tête des musées d’État de Berlin

Après neuf ans à la tête des musées régionaux de Dresde, Ackermann prendra ses fonctions en juin 2025. Elle dirigera une période de profonds changements au sein de l’organisation, qualifiée de « dysfonctionnelle ».

Marion Ackermann, directrice générale des musées régionaux de Dresde, a été nommée présidente de la Fondation du patrimoine culturel prussien (SPK). Elle devient la première femme à occuper ce poste au sein de l’organisation qui chapeaute les musées régionaux de Berlin.

Le SPK est le plus grand employeur culturel d’Allemagne, avec environ 2 000 employés et plus de 4 millions d’objets répartis dans 15 musées de Berlin, ainsi que des bibliothèques, des instituts de recherche et des archives.

Les changements au sein du SPK vont plus loin que la simple nomination d’un nouveau président : une étude indépendante réalisée en 2020 a appelé à une « refonte majeure » de cette organisation « dysfonctionnelle » et « structurellement débordée ».

Cette refonte sera menée par Ackermann, qui succèdera à l’actuel président Hermann Parzinger, qui doit prendre sa retraite fin mai 2025 après 17 ans à ce poste.

« Marion Ackermann est une excellente gestionnaire de musée, une experte en art et une stratège qui est extrêmement bien connectée au niveau national et international », a déclaré la ministre allemande de la Culture, Claudia Roth, dans un communiqué.

Outre son expérience aux musées nationaux de Dresde, Ackermann est également devenue la plus jeune directrice d’un grand musée en prenant en charge en 2003, à l’âge de 38 ans, la direction du musée d’art de Stuttgart. Elle a également été directrice de la Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen à Düsseldorf et présidente du jury du prix d’art Kaiserring Goslar.

Laisser un commentaire

20 − quatorze =