Macron prône la coopération mondiale lors du 6e sommet annuel du Forum de Paris sur la Paix

Jean Delaunay

Macron prône la coopération mondiale lors du 6e sommet annuel du Forum de Paris sur la Paix

Le président français Emmanuel Macron a souligné la nécessité d’une gouvernance inclusive et de la préservation de l’environnement lors du Forum de Paris sur la paix.

Le président français Emmanuel Macron est monté sur scène vendredi lors du 6e Forum annuel de Paris sur la paix, se joignant aux dirigeants et décideurs politiques internationaux dans un effort collectif pour relever les défis mondiaux et promouvoir une gouvernance efficace. Le forum, un événement annuel, vise à relancer et à renforcer les mécanismes de gouvernance mondiale tout en favorisant la coopération sur des questions urgentes.

Lors d’une table ronde, Macron a souligné l’importance du « Pacte de Paris pour les peuples du monde », conçu pour éviter aux nations d’avoir à « choisir entre la lutte contre les inégalités et la préservation de la planète, de son climat et de sa biodiversité ».

« Deuxièmement, la voie doit être choisie souverainement par chaque nation. Il n’y a pas un modèle unique qui devrait être décidé pour la planète entière depuis Washington, Bruxelles, Londres ou toute autre capitale du Nord », a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, participant également au sommet, a transmis son message à travers une vidéo préenregistrée. Guterres a plaidé pour un passage « d’un monde de rivalité à la recherche d’un terrain d’entente », soulignant l’importance de s’attaquer aux causes profondes des conflits et de prévenir l’émergence de guerres.

« Rechercher un terrain d’entente signifie repenser notre approche de la paix et de la sécurité en s’attaquant aux causes profondes des conflits et en empêchant les graines de la guerre de germer. C’est pourquoi j’ai appelé à une réforme du Conseil de sécurité et avancé des idées pour un nouvel agenda pour la paix. fondée sur la Charte des Nations Unies et le droit international », a expliqué António Guterres.

L’appel à la réforme et à une approche collective des problèmes mondiaux fait écho à la mission primordiale du forum de créer une plate-forme de dialogue et de collaboration, où les dirigeants peuvent travailler ensemble pour construire un monde plus pacifique et durable. Alors que les discussions se déroulent au Forum de Paris sur la paix, la communauté internationale est confrontée au défi de traduire les paroles en actions pour un avenir meilleur et plus harmonieux.

La dernière journée du forum est prévue pour demain, le 11 novembre.

Laisser un commentaire

11 + un =