Omaha beach in France in 1944.

Jean Delaunay

L’UNESCO considère les plages du Débarquement comme site du patrimoine mondial

Les plages du Débarquement en Normandie pourraient bientôt devenir un site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Jusqu’à présent, l’UNESCO refusait de classer les arènes de guerre au patrimoine mondial. Mais l’institution a désormais changé d’avis et s’est déclarée prête à étudier une nouvelle candidature.

Le 6 juin 1944, 150 000 hommes débarquent en quelques heures seulement sur les plages d’Omaha, Juno ou Gold Beach en Normandie.

Ils sont arrivés dans le cadre de l’opération Overlord, qui a marqué le début de la libération de l’Europe du joug nazi.

10 000 hommes n’y sont pas parvenus.

À la veille des célébrations du quatre-vingtième anniversaire du Débarquement, ce classement à l’UNESCO est d’autant plus pertinent que ces plages seront bientôt les seuls témoins directs d’une journée gravée dans les mémoires européennes.

L’actualité de l’UNESCO est saluée par la région Normandie et tous ceux qui transmettent la mémoire.

Laisser un commentaire

dix-sept + 12 =