A memorial dedicated to people who died in clashes with security forces in Independence Square in Kyiv in January 2014.

Jean Delaunay

L’Ukraine se souvient du massacre de la place Maidan, dix ans après

Des messages commémoratifs sont dédiés aux manifestants ukrainiens tués au centre de la capitale nationale.

Volodymyr Zelenskyy a rendu cette semaine hommage à plus de 100 Ukrainiens tués par les forces de sécurité à Kiev il y a 10 ans.

Écrivant sur X, le président ukrainien a déclaré : « Il y a dix ans, ils ont tenté de tuer des Ukrainiens dans leur propre pays, dans leur propre capitale, simplement pour leur choix pacifique d’être eux-mêmes et d’être libres… Mais nous avons tenu bon il y a dix ans. et cela continue aujourd’hui. »

Le massacre a eu lieu sur la place de l’Indépendance de la capitale, au centre des manifestations dites d’Euromaïdan qui ont éclaté lorsque le président de l’époque a choisi d’aligner plus étroitement l’Ukraine sur la Russie plutôt que sur le reste de l’Europe.

Après environ deux mois de protestation, qui ont vu plusieurs affrontements violents entre manifestants et policiers, les forces de sécurité ont tiré sur la foule.

Le jour le plus meurtrier a eu lieu le 20 février 2014, lorsque des policiers anti-émeutes armés, dont des tireurs d’élite, auraient tué au moins 50 personnes.

Le bilan total des manifestants est généralement estimé à 108 morts. Les victimes sont souvent appelées les « Cent Célestes ».

L’invasion russe de l’Ukraine qui a suivi et la prise de la péninsule de Crimée ont contribué à retarder l’enquête approfondie et les poursuites contre les responsables.

Cependant, en octobre de l’année dernière, un tribunal ukrainien a déclaré un ancien officier supérieur coupable de meurtre avec préméditation.

Il se trouve actuellement en Russie et a été condamné par contumace à la prison à vie.

Deux autres policiers ont été reconnus coupables, tandis que deux autres restés en Ukraine ont été acquittés.

Laisser un commentaire

quatre × 5 =