The logo of Euronext is pictured at its headquarters in the La Defense business district in Courbevoie near Paris, France, Wednesday, March 1, 2023. (AP Photo/Aurelien Morissa

Milos Schmidt

London Tunnels porte un coup dur à la City en optant pour son introduction en bourse à Amsterdam

La société est la dernière d’une série de grands noms à tourner le dos à la Bourse de Londres, au profit d’autres bourses aux États-Unis et ailleurs en Europe.

London Tunnels, la société visant à convertir un réseau souterrain de 8 000 mètres carrés de tunnels abandonnés au centre de Londres, connu sous le nom de Kingsway Exchange, en une nouvelle attraction historique, a récemment révélé qu’elle serait cotée à Amsterdam, au lieu de la capitale britannique.

Cette décision intervient quelques mois seulement après que la société a déclaré à la Bourse de Londres qu’elle souhaitait entrer en bourse à Londres.

À l’époque, le directeur général de London Tunnels, Angus Murray, avait souligné qu’étant donné la nature fondamentalement britannique des tunnels, en raison d’un propriétaire britannique, et leur renaissance étant pour le bien du tourisme londonien, London Tunnels devrait, naturellement, être coté à la Bourse de Londres (LSE).

Cependant, depuis lors, la société a révélé que la décision de s’introduire à Amsterdam était destinée à pouvoir profiter pleinement de l’ensemble et de l’ampleur du marché des capitaux européen, une opportunité que la Bourse de Londres, dans sa situation actuelle de faiblesse, peut avoir du mal à fournir. L’entreprise espère lever environ 30 millions de livres sterling (35,56 millions d’euros).

Le projet de renaissance de Kingsway est situé sous Holborn, dans le centre de Londres et devrait être ouvert au public en 2027 et pourrait potentiellement accueillir jusqu’à 2 millions de visiteurs par an.

Dans un communiqué, Angus Murray a déclaré : « Nous sommes ravis d’annoncer la cotation prochaine de nos actions sur Euronext Amsterdam. Nous pensons qu’une cotation publique de The London Tunnels est la prochaine étape logique, améliorant notre capacité à lever des capitaux supplémentaires au cours des années à venir pour soutenir la stratégie de croissance de l’entreprise et créer de la valeur à long terme.

« Les tunnels de Londres peuvent désormais tirer parti de la taille et de l’ampleur des marchés de capitaux propres et des marchés de capitaux d’emprunt en Europe. La cotation sur Euronext, la plus grande bourse réglementée d’Europe, est dans le meilleur intérêt à long terme de l’entreprise, de ses actionnaires et des ambitions futures de développement du projet au centre de Londres.

Peter Curtin, président de The London Tunnels, a également déclaré : « La cotation de The London Tunnels sur le principal marché paneuropéen donnera aux investisseurs l’opportunité d’acquérir des actions dans ce qui sera probablement la dernière attraction historique et patrimoniale majeure pouvant être rouverte dans le centre de Londres. Les tunnels pourraient devenir l’une des principales attractions touristiques de Londres, offrant aux visiteurs une expérience éducative, culturelle et patrimoniale passionnante. »

Qu’est-ce que cela signifie pour le marché boursier britannique ?

Le marché boursier britannique a connu quelques mois de turbulences, avec un certain nombre de sociétés de premier plan telles que Arm Holdings, Flutter Entertainment, CRH et Smurfit Kappa ayant annoncé leur intention de se retirer de la Bourse de Londres, afin d’être cotées ailleurs, principalement dans le NOUS.

Cela a, à son tour, provoqué une anxiété et des troubles considérables parmi les investisseurs institutionnels et particuliers, qui ont perdu une grande confiance dans le marché boursier britannique et dans les perspectives économiques à court terme du pays.

Aujourd’hui, avec une entreprise si profondément ancrée dans l’histoire britannique comme London Tunnels, qui choisit également une bourse étrangère, cette anxiété des investisseurs pourrait potentiellement s’aggraver. Heureusement, le LSE a également reçu des nouvelles positives ces dernières semaines, sous la forme de sociétés comme Raspberry Pi et Shein qui ont choisi de s’inscrire au Royaume-Uni.

Cependant, des inquiétudes ont été exprimées concernant Shein, son modèle économique et ses pratiques de production.

Dan Coatsworth, analyste en investissement chez AJ Bell, a déclaré : « Théoriquement, la cotation de Shein à Londres devrait être bonne pour le marché britannique et pourrait attirer d’autres noms à croissance rapide dans le commerce électronique. La Bourse de Londres crierait sur tous les toits en disant que c’est un véritable coup d’éclat d’avoir un si grand nom sur le marché.

« Mais dans un monde où les investisseurs exigent de la transparence, des niveaux élevés de gouvernance et que les entreprises soient de bonnes entreprises citoyennes, il faut se demander si Shein réussira tous les tests avec brio. »

Laisser un commentaire

sept + trois =