A French soldier looks on as U.S. and French Naval Forces perform an amphibious assault rehearsal on OMAHA Beach, France, on 4th June 2024

Jean Delaunay

L’Europe se prépare à célébrer les 80 ans du débarquement en Normandie

Le Jour J, également connu sous le nom d’Opération Overlord, reste la plus grande opération amphibie de l’histoire militaire, impliquant environ 150 000 forces alliées débarquant en Normandie le 6 juin 1944.

L’Europe se prépare à marquer les 80 ans du jour J avec une semaine de commémorations et de cérémonies.

Mardi, deux péniches de débarquement de la Marine nationale sont arrivées à Omaha Beach pour une répétition d’assaut impliquant plusieurs dizaines de volontaires. Ils ont été rejoints par des motos Harley Davidson d’époque de l’armée américaine lors d’un grand défilé sur les plages du débarquement de Normandie.

De l’autre côté de la Manche, la mer et le ciel autour de la ville anglaise de Portsmouth grouillaient de navires et d’avions alors que les vétérans britanniques quittaient les côtes du Royaume-Uni pour se diriger vers la France.

Les anciens combattants participeront à des défilés, des visites d’écoles et d’autres cérémonies, y compris la commémoration officielle du débarquement le 6 juin par des soldats venus des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada et d’autres pays alliés sur cinq plages.

La plus grande invasion amphibie de l’histoire militaire

Le 6 juin 1944, les forces alliées envahissent la Normandie, sur la côte nord de la France, avec une armada sans précédent de navires, de troupes et d’avions pour percer les défenses du leader nazi Adolph Hitler en Europe occidentale.

En France, les Alliés ont débarqué plus de 150 000 soldats, utilisant plus de 5 000 navires et péniches de débarquement.

Elle reste toujours la plus grande opération navale, aérienne et terrestre de l’histoire et a considérablement accéléré la chute de l’Allemagne nazie, alors que ses forces perdaient déjà du terrain face à l’Union soviétique à l’est et faisaient face à l’invasion alliée antérieure dans le sud de l’Italie.

L’effort impliquait principalement des troupes américaines, britanniques et canadiennes, mais a également reçu le soutien d’unités de France, d’Australie, de Belgique, de République tchèque, des Pays-Bas, de Grèce, de Nouvelle-Zélande, de Norvège, de Pologne et de Rhodésie.

Laisser un commentaire

deux × trois =