L'Espagnol Bilbao sprinte vers sa première victoire sur le Tour de France sous une chaleur étouffante

Jean Delaunay

L’Espagnol Bilbao sprinte vers sa première victoire sur le Tour de France sous une chaleur étouffante

Jonas Vingaard a conservé le maillot jaune à l’issue d’une difficile étape 10 du tour.

Pello Bilbao a sprinté vers sa première victoire d’étape sur le Tour de France et a également gagné un temps significatif au classement général, qui était toujours mené par Jonas Vingaard à la fin de la délicate 10e étape mardi.

Bilbao a levé les bras au-dessus de sa tête pour célébrer la fin de l’une des étapes les plus difficiles du Tour à ce jour, terminant le parcours vallonné de 167 kilomètres de Vulcania à Issoire juste devant Georg Zimmermann et Ben O’Connor dans la chaleur étouffante de centre de la France.

La plupart des prétendants au général ont terminé à un peu plus de trois minutes de Bilbao, le faisant remonter de six places au classement, de la 11e à la cinquième, à moins de deux minutes du podium.

Le champion en titre Vingaard a maintenu son avantage de 17 secondes sur le double vainqueur Tadej Pogačar. Jai Hindley a pris la troisième place, à deux minutes et 40 secondes du rythme.

Après le premier jour de repos lundi, le Tour a lancé la deuxième semaine avec une étape difficile avec cinq ascensions classées et presque aucune section plate. La flambée des températures a été rendue encore plus brutale par la chaleur se reflétant sur les routes.

C’était implacable dès le départ et de nombreux coureurs souffraient clairement. Mais finalement, une pause de 14 s’est formée.

Krists Neilands fait figure d’un des plus forts des 14, et il attaque la montée finale, traversant la Côte de la Chapelle-Marcousse avec 30 secondes d’avance. Cependant, il a été poursuivi par l’Espagnol Bilbao dans la descente et rattrapé avec un peu plus de trois kilomètres à faire.

Le cycliste letton a finalement terminé l’étape en quatrième position.

O’Connor a été le premier à attaquer car il savait que le sprint ne lui convenait pas, mais Bilbao était droit sur lui, Zimmermann le rattrapant rapidement. Mais Bilbao a lancé son sprint sur la roue de Zimmermann et l’a retenu, lui et O’Connor, pour la victoire.

La 11e étape de mercredi comprend trois ascensions de catégorie inférieure sur le parcours de 180 kilomètres (112 milles) de Clermont-Ferrand à Moulins et devrait se terminer par une arrivée au sprint.

Le Tour se termine à Paris le 23 juillet.

Laisser un commentaire

19 − 19 =