Les incendies de forêt en Méditerranée sont maîtrisés mais le ministre grec prévient que "la crise climatique est là"

Jean Delaunay

Les pompiers maîtrisent les incendies de forêt sur les îles grecques mais le risque demeure

La Grèce a signalé une amélioration significative de la situation concernant les incendies de forêt. La grande majorité des incendies étaient maîtrisés vendredi, ont indiqué les pompiers.

Les pompiers ont pu calmer les flammes de divers incendies de forêt qui se sont déclarés samedi sur la péninsule grecque du Péloponnèse.

Trois incendies de forêt qui ont commencé dans quatre villages de la région d’Ilia ont été maîtrisés, selon les pompiers grecs. Ils ont déclaré que des forces terrestres opéraient dans les trois zones, afin de contrôler pleinement les incendies et de faire face à une éventuelle reprise.

Samedi, les habitants des colonies de Paleovarvasaina, Karoutes, Strefi et Smila ont reçu l’ordre d’évacuer vers l’ancienne Olympie.

La Grèce a signalé une amélioration significative de la situation concernant les incendies de forêt. La grande majorité des incendies étaient maîtrisés vendredi, ont indiqué les pompiers. Ils ont dénombré près de 100 incendies à travers le pays, dont la moitié ont duré moins de 24 heures, a rapporté la presse grecque.

La ministre du Tourisme, Olga Kefalogianni, a déclaré que l’île de Rhodes, où jusqu’à 30 000 personnes ont dû être évacuées ces derniers jours, était une destination sûre et que la vie y revenait à la normale.

Cependant, le risque de nouveaux incendies reste élevé en raison de la sécheresse qui dure depuis des semaines.

Les tempêtes en Italie causent des ravages parmi les habitants et les touristes

Pendant ce temps, de violents orages accompagnés de fortes rafales de vent ont frappé plusieurs zones de la région du Haut-Adige, dans le nord-est de l’Italie, causant des dégâts considérables mais aucun blessé ni mort.

Les pompiers ont effectué des sauvetages alors que des torrents de montagne débordants emportaient des ponts en bois, détruisaient des routes et déclenchaient des coulées de boue.

Environ 350 touristes néerlandais bloqués dans le nord de l’Italie en raison des intempéries sont rentrés aux Pays-Bas dimanche matin.

Les vacanciers ont quitté l’Italie pour rentrer chez eux dans sept bus hier. Leurs voitures, camping-cars et caravanes ont été tellement endommagés par les tempêtes autour du lac de Garde qu’ils ne pouvaient plus les conduire.

«On aurait dit qu’il y avait une guerre en cours. Heureusement, nous étions dans le bloc sanitaire et non dans notre tente. Quand nous sommes revenus, il ne restait plus rien de notre voiture et de la tente », raconte une femme.

Des grêlons de la taille de balles de tennis sont tombés tandis que la région souffrait de violents orages et d’inondations.

Laisser un commentaire

deux + 9 =