An Afghan couple sit near to their damaged home after heavy flooding in Ghor province in western Afghanistan Saturday, May 18, 2024.

Jean Delaunay

Les inondations tuent au moins 68 personnes en Afghanistan

Au moins 50 personnes auraient été tuées dans la province occidentale de Ghor, durement touchée, selon les autorités locales, après des pluies saisonnières inhabituellement fortes.

Le porte-parole de la province de Ghor, Abdul Wahid Hamas, a déclaré que la région avait enregistré d’importantes pertes financières après que des milliers de maisons et de propriétés aient été endommagées et que des centaines d’hectares de terres agricoles aient été détruites à la suite des inondations de vendredi, notamment dans la capitale Feroz Koh.

Dix-huit personnes ont été tuées et deux autres blessées vendredi dans la province septentrionale de Farayab, selon le porte-parole du gouverneur de la province, Esmatullah Moradi. Des dégâts matériels et fonciers ont été signalés dans quatre districts et plus de 300 animaux ont été tués, a-t-il ajouté.

Dans un message publié sur la plateforme de médias sociaux X, l’agence alimentaire des Nations Unies a déclaré que Ghor a été le plus touché par les inondations, où 2 500 familles ont été touchées. Il a indiqué que les équipes d’évaluation du PAM sont sur le terrain pour déployer l’aide.

La semaine dernière, le PAM a déclaré que les pluies exceptionnellement fortes en Afghanistan ont tué plus de 300 personnes et détruit des milliers de maisons, principalement dans la province septentrionale de Baghlan, qui a été la plus touchée par les inondations du 10 mai.

Les survivants se retrouvent sans abri, sans terre et sans moyens de subsistance, a déclaré l’Organisation mondiale de l’alimentation. La majeure partie de Baghlan est « inaccessible aux camions », a déclaré le PAM, ajoutant qu’il recourait à toutes les alternatives possibles pour livrer de la nourriture aux survivants.

Un Afghan récupère ses affaires dans sa maison endommagée après de fortes inondations dans la province de Baghlan, dans le nord de l'Afghanistan, le dimanche 12 mai 2024.
Un Afghan récupère ses affaires dans sa maison endommagée après de fortes inondations dans la province de Baghlan, dans le nord de l’Afghanistan, le dimanche 12 mai 2024.

Cette dernière catastrophe fait suite à des inondations dévastatrices qui ont tué au moins 70 personnes en avril. Les eaux ont également détruit environ 2 000 maisons, trois mosquées et quatre écoles dans l’ouest de Farah et Herat, ainsi que dans le sud des provinces de Zabul et Kandahar.

Le porte-parole en chef du gouvernement taliban a déclaré sur X qu’il pleurait « la perte de nos compatriotes afghans » et a exhorté « les autorités responsables… à fournir tout le soutien nécessaire pour alléger les souffrances ». Il a également appelé « nos donateurs bienveillants » à apporter leur aide et les organisations humanitaires à apporter leur aide aux communautés touchées.

Laisser un commentaire

10 − 8 =