Les incendies de forêt grecs obligent les habitants et les vacanciers à évacuer

Jean Delaunay

Les incendies de forêt grecs obligent les habitants et les vacanciers à évacuer

Les incendies de forêt en Grèce, après des jours de températures torrides, ont forcé des milliers de personnes à évacuer leurs maisons et leurs logements de vacances

Les incendies de forêt à l’extérieur de la capitale grecque, Athènes, ont continué de brûler la forêt tôt mardi matin.

Les incendies ont forcé des milliers de personnes à fuir les stations balnéaires, les autoroutes fermées et les maisons de vacances ravagées après des jours de chaleur extrême.

Les autorités ont émis des ordres d’évacuation pour au moins six communautés balnéaires alors que deux incendies majeurs se sont rapprochés des villes de villégiature estivale et que des rafales de vent ont atteint 70 km/h.

Des avions de largage d’eau ont été déployés tôt mardi pour aider des dizaines d’équipes au sol et d’unités mobiles à combattre trois incendies de forêt dans les régions d’Attique, de Corinthe et de Béotie pour une deuxième journée.

Le plus grand incendie semble se trouver à Dervenohoria, un groupe de villages de Béotie, à environ 45 km au nord-ouest d’Athènes, mais des incendies dans la station balnéaire de Saronida, dans l’est de l’Attique, et à l’extérieur de Loutraki à Corinthe étaient également actifs malgré les efforts continus pour les contenir.

Trois pompiers volontaires à Saronida ont été hospitalisés après avoir subi des blessures aux yeux et les responsables affirment que des maisons ont été détruites à la fois à Saronida et à Loutraki.

Le Grand Athènes et une grande partie du sud de la Grèce étaient au deuxième niveau d’alerte le plus élevé pour les incendies de forêt lundi et mardi après une vague de chaleur de quatre jours qui s’était atténuée au cours du week-end. Les températures devraient encore grimper plus tard dans la semaine.

Les résidents et les visiteurs des zones touchées par les incendies ont reçu des alertes par téléphone portable du ministère de la Protection civile.

Le maire de Loutraki, Giorgos Gionis, a déclaré que les employés municipaux aidaient également les personnes âgées et vulnérables lors des évacuations, ajoutant que l’opération avait été entravée par les pannes de réception des téléphones portables.

Laisser un commentaire

9 + 5 =