A view of the plume of gas lighted up by the lava from the erupting volcano seen from Suðurstrandavegur, the road that leads to Grindavík, Iceland, Sunday Jan. 14, 2024

Jean Delaunay

Les habitants contraints d’évacuer suite à l’éruption d’un volcan en Islande

L’éruption du volcan Grindavik est la deuxième catastrophe naturelle de ce type à frapper la ville de pêcheurs au cours des dernières semaines.

Un volcan est entré en éruption dans le sud-ouest de l’Islande, ce qui constitue une menace pour un village de pêcheurs voisin. Les habitants ont depuis été évacués, ont indiqué les autorités.

La vidéo montre des roches en fusion jaillissant de fissures dans le sol et une coulée de lave orange vif contrastant avec le ciel.

L’éruption a commencé au nord de la ville de Grindavik. Il a été évacué samedi au milieu d’une activité sismique, selon les autorités.

L’Islande s’est battue ces dernières semaines pour construire des barrières de terre et de roche pour empêcher la lave d’atteindre la ville. Cependant, la dernière éruption semble avoir pénétré les défenses.

« Selon les premières images du vol de surveillance des garde-côtes, une fissure s’est ouverte des deux côtés des défenses qui ont commencé à être construites au nord de Grindavík », a indiqué le Bureau météorologique islandais dans un communiqué.

« La lave coule maintenant vers Grindavík. D’après les mesures prises par l’hélicoptère des garde-côtes, le périmètre est désormais d’environ 450 mètres des maisons les plus au nord de la ville », ajoute le communiqué.

Éruption de dimanche sur la péninsule de Reykjanes, dans le sud-ouest de l’Islande, en moins d’un mois et la cinquième du genre depuis 2021.

Le mois dernier, une éruption s’est déclenchée dans le système volcanique de Svartsengi après l’évacuation des 4 000 habitants de Grindavik et la fermeture du spa géothermique Blue Lagoon, un lieu touristique populaire.

Depuis lors, plus de 100 habitants de Grindavik étaient rentrés chez eux avant d’être contraints de repartir samedi.

Dimanche, l’agence islandaise de protection civile a annoncé qu’elle avait relevé son niveau d’alerte à « urgence », le plus élevé sur une échelle à trois niveaux.

Cela signale un événement susceptible de causer des dommages aux personnes, aux communautés, aux biens ainsi qu’à l’environnement.

Laisser un commentaire

15 − 3 =