Hamburg, Germany.

Milos Schmidt

Les experts mettent en garde contre un déficit de logements alors que la construction ralentit en Allemagne

Le nombre de nouveaux appartements achevés chaque année n’a pratiquement pas changé depuis 2021, manquant considérablement les objectifs du gouvernement.

L’Office fédéral allemand de la statistique a annoncé jeudi que 294 400 nouveaux appartements avaient été construits en Allemagne l’année dernière, soit une baisse annuelle de 0,3 %.

Ce total est bien inférieur à l’objectif de 400 000 fixé par l’État et constitue une mauvaise nouvelle pour le secteur immobilier allemand en difficulté.

Au cours des dernières années, les investissements dans la construction allemande ont été entravés par des taux d’intérêt élevés, des formalités administratives et des coûts énergétiques élevés en raison de la guerre russe en Ukraine.

Entre 2010 et 2020, le nombre d’appartements achevés annuellement est passé de 159 800 à 306 400.

Depuis 2021, la croissance est quasi inexistante.

« Face à la hausse des coûts et des taux d’intérêt, ainsi qu’au manque de financement pour de nouvelles constructions abordables, pratiquement aucun nouveau projet ne peut être discuté en dehors de la construction de logements subventionnés », a déclaré Axel Gedaschko, président de la GdW, l’association fédérale des Sociétés allemandes de logement et d’immobilier.

« Cela signifie que la tendance des livraisons de bâtiments pour les années à venir va clairement dans une direction : à la baisse », a ajouté Gedaschko.

Pekka Sagner, expert en logement et en immobilier à l’Institut économique allemand, reconnaît que la pénurie de logements va « devenir plus aiguë dans un avenir proche ».

Il y a eu une baisse significative des permis de construire délivrés depuis 2022, a-t-il déclaré à L’Observatoire de l’Europe Business, et les effets de cette baisse commenceront à se faire sentir cette année au plus tôt.

« Cela entraînera probablement des augmentations substantielles des prix et rendra encore plus difficile pour les ménages de trouver un logement convenable », a-t-il expliqué.

Les autorités n’ont approuvé que 259.600 constructions en 2023, soit le niveau le plus bas depuis 2012.

Des données distinctes ont montré que le nombre de permis a continué de baisser au premier trimestre 2024.

Les chiffres de la construction de jeudi incluent à la fois les achèvements de la construction de nouveaux bâtiments et les travaux de construction de bâtiments existants, ainsi que les appartements dans les propriétés résidentielles et non résidentielles. Toutes les réalisations comptabilisées dans les chiffres sont des espaces de vie plutôt que des propriétés commerciales.

Laisser un commentaire

10 − 7 =