Informal Summit of Heads of State of Organization of Turkic States was held in Shusha » Official web-site of President of Azerbaijan Republic

Jean Delaunay

Les chefs d’État turcs unissent leurs forces pour relever ensemble les défis mondiaux

Un sommet informel des chefs d’État de l’Organisation des États turcs s’est tenu au Karabakh.

Les dirigeants des nations turques se sont réunis lors d’un sommet ce week-end pour unir leurs forces afin de faire face aux « défis géopolitiques et sécuritaires actuels auxquels le monde est confronté », comme ils l’ont déclaré dans une déclaration commune.

Le sommet de l’Organisation des États turcs (OTS) a été présidé par le président azerbaïdjanais Ilyam Aliyev à Choucha, au Karabakh, pour, comme il l’a dit, « réaffirmer l’unité du monde turc » et « consolider la position des États turcs, pour agir comme une force unique qui nécessite des consultations régulières sur les questions régionales et internationales d’intérêt mutuel ».

Les présidents de l’Azerbaïdjan, du Kazakhstan, du Kirghizstan et de l’Ouzbékistan ainsi que le vice-président turc ont été rejoints par le Premier ministre hongrois Viktor Orban pour discuter de divers projets économiques communs ainsi que des approches politiques et sécuritaires communes à l’égard du processus de paix arméno-azéri et de ses défis, de la guerre entre la Russie et l’Ukraine et de la crise humanitaire à Gaza.

Les dirigeants ont adopté une déclaration dite du Karabakh qui énumère plusieurs initiatives conjointes, notamment le développement du corridor international transcaspien Est-Ouest reliant l’Europe, la Turquie, le Caucase du Sud, l’Asie centrale et la Chine, pour accroître les échanges commerciaux et renforcer les infrastructures communes.

Le sommet a également discuté d’une coopération énergétique accrue entre les membres et de divers projets basés sur des solutions numériques telles que le développement de villes intelligentes résilientes au changement climatique, en insistant sur l’infrastructure numérique.

Le président azerbaïdjanais Aliyev a déclaré aux délégués que l’expansion du corridor de transport Est-Ouest est une priorité absolue pour son pays, suite à une augmentation de 60 % du transport de marchandises Est-Ouest.

Il a également souligné l’importance du projet de la Route de la soie numérique visant à créer une voie de télécommunication par fibre optique entre l’Europe et l’Asie via l’Azerbaïdjan le long du fond marin de la mer Caspienne. Le vice-président turc Cevdet Yilmaz a déclaré que le transport des ressources via la mer Caspienne vers l’Europe contribuerait à la sécurité énergétique de l’Europe.

Alors que l’Azerbaïdjan s’apprête à accueillir la COP29 de cette année, le sommet s’est concentré sur le développement d’une « action climatique unifiée » des États turcs, à travers plusieurs initiatives environnementales, notamment dans le domaine des énergies renouvelables.

Le Premier ministre hongrois Orban, dont le pays assure la présidence tournante de l’UE et a rejoint le Fonds d’investissement turc, a déclaré aux délégués que la Hongrie souhaitait « une communication et une interaction pour restaurer la coopération mondiale dans l’intérêt de la paix » et qu’il espérait que l’Europe aurait « l’opportunité de vivre en paix », au moment même où l’Azerbaïdjan se lance dans son processus de paix avec l’Arménie.

Laisser un commentaire

seize + 2 =